Christopher Froome Sky
Christopher Froome dans ses oeuvres | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Froome s'impose et frappe les esprits

Publié le , modifié le

Christopher Froome (Sky) a tenu à rappeler au peloton qu'il était bien le vainqueur sortant du Tour de France et qu'il faudrait encore compter avec lui cette année. Le Britannique a remporté samedi la 8e étape disputée sur 184 km enre Pau et Bagnères-de-Luchon et s'est emparé du maillot jaune, après avoir livré une course tactique qu'il a menée de main de maître. Après être resté parmi les meilleurs dans les ascensions du jour, Froome a fait la différence dans la dernière descente en faussant compagnie au groupe de tête pour gagner devant l'Irlandais Dan Martin et l'Espagnol Joaquim Rodriguez.

Une étape en trois actes

Cette étape, la première des Pyrénées  s'est déroulée en trois tableaux.. D'abord une échappée de trois hommes Rafal Majka, Tony Martin et le Français Thibuat Pinot désireux de reprendre une partie du temps perdu la veille.

Mais après être passés devant au sommet du Tourmalet, les trois hommes qui avaient sans doute présumé de leurs forces, on dû rendre les armes. La course a connu alors son deuxième épisode, celui de l'écrémage par l'arrière dans la montée vers Val louron. L'accélération des Sly était notamment fatale à Pinot, qui va sans doute devoir abandonner ses espoirs de podium. Enfin, dans la dernière difficulté vers Peyresourde, les favoris portaient l'estocade. Froome, Quintana, Bardet, tentaient, chacun son tour, de surprendre le petit groupe d'une dizaine d'hommes, mais sans qu'aucun n'y parvienne alors que Contador perdait du terrain. Ce fut finalement au moment même où il passait en tête le sommet de Peyresourde que Christopher Froome portait une véritable accélération qui allait s'avérer décisive. Le leader de la Sky s'élancçait à tombeau ouvert dans la descente dans une position très atypique, assis sur son cadre, pour prendre le maximum de vitesse, en avalant les 16 derniers kilomètres à plus de 80 km/h.

La descente audacieuse de Froome

Avec beaucoup de panache et de prise de risque, Froome creusait l'écart sur ses poursuivants, étrangement passifs, qui semblaient sec ontenter d'aller chercher la deuxième place et les bonifications qui vont avec. Finalement, sans adversité et ravi d'avoir réussi son bon coup tactique, Froome remportait l'étape et en profitait pour endosser le maillot jaune puisque son ancien porteur Greg Van Avermaet a totalement explosé dans cette étape. Il ne fut pas le seul d'ailleurs, et le classement général est sérieusement bouleversé.

Christian Grégoire