Contador, Porte, Froome, Quinatan Van Garderen, Aru, qui remportera la Grande Boucle ?
Le vainqueur du Tour devrait se situer parmi ces six hommes | AFP

Froome, Quintana, Contador : le baromètre des favoris du Tour de France

Publié le , modifié le

Ils sont les favoris du Tour de France qui partira samedi du Mont Saint-Michel. Chris Froome, Nairo Quintana, Alberto Contador, Richie Porte, Tejay Van Garderen et Fabio Aru se sont croisés depuis janvier mais chacun a suivi un programme distinct. Coup d'oeil sur leurs différents résultats et leurs montées en puissance.

. ​Chris Froome

27 jours de course
Victoire au Herald Sun Tour et au Dauphiné

Si cet article avait été écrit juste avant le Critérium du Dauphiné, des doutes auraient été émis sur l’état physique du double vainqueur du Tour de France (2013 et 2015). Pas au mieux en Catalogne (8e) et carrément largué en Romandie (38e) avant un sursaut d'orgueil et une victoire d'étape, Froome savait en fait où il allait. La preuve éclatante en a été donnée lors du dernier Dauphiné, habituel test grandeur nature pour les favoris de la Grande Boucle. Montant en puissance, le Britannique est là où il voulait être, sa forme est optimale, son équipe est au sommet et les seuls adversaires qu’il n’a pas battus cette saison sont Nairo Quintana et Tejay Van Garderen dans une moindre mesure.

Verdict: en hausse

. Nairo Quintana

31 jours de course
Victoire au Tour de Catalogne, au Tour de Romandie et à la Route du Sud

Le coureur le plus victorieux cette saison. Contrairement aux autres, il est le seul à avoir dominé tous ses adversaires en 2016 (en Catalogne). Il est aussi le seul à avoir remporté trois courses à étapes même si la Route du Sud était d’un moindre niveau. Revenu plus tard que les autres de son stage en altitude, lui était en Colombie, le grimpeur de la Movistar a choisi le relatif anonymat de la Route du Sud. Un choix qui lui a permis d’éviter les comparaisons avec ses adversaires mais qui nous prive aussi d’éléments de repères juste avant le Tour de France. Mystère donc.

Verdict: en hausse

. Alberto Contador

34 jours de course
Victoire au Tour du Pays Basque

Les années passent et Alberto Contador conserve son panache. Toujours placé en 2016 (jamais au-delà de la 5e place), « El Pistolero » a encore beaucoup attaqué sur le Dauphiné mais sans sucèss. C’est d’ailleurs dans les Alpes qu’il a connu son « moins bon » résultat de la saison (5e). Est-ce le signe d’un recul physique alors qu’avant le Dauphiné il restait sur un triomphe probant sur le très difficile Tour du Pays Basque ? Coureur expérimenté s’il en est (33 ans, huit participations au Tour, sept victoires en Grand Tour en carrière), Contador ne dispose plus tout à fait de cet atout face à des adversaires qui ont déjà remporté des épreuves de trois semaines. Il n’est pas le favori du Tour de France, c’est un fait. Méfions-nous quand même du plus beau palmarès du cyclisme actuel sur les courses à étapes.

Verdict: stable

. Richie Porte

35 jours de course

Après les trois mastodontes, place désormais aux outsiders. Autrefois lieutenant de choix de Chris Froome, Richie Porte vole de ses propres ailes depuis le début de saison. Si la victoire n’a pas été au rendez-vous, l’Australien a prouvé qu’il pouvait être le leader d’une équipe en montant sur le podium de Paris-Nice et en prenant deux quatrième places probantes au très relevé Tour de Catalogne et sur le Dauphiné. Reste que Porte n’a aucune référence sur les Grands Tours, son meilleur résultat restant sa 7e place du Giro… en 2010 !

Verdict: stable

. Tejay Van Garderen

31 jours de course

Tejay Van Garderen va-t-il passer enfin un cap ? Cinquième du Tour de France en 2012 et 2014, l’Américain reste sur deux abandons sur la Grande Boucle et la Vuelta 2015. En 2016, ses résultats interrogent aussi. Certes, il a côtoyé les meilleurs en Catalogne (5e) mais depuis il a reculé en accrochant un simple Top 10 en Romandie et en ne prenant que la sixième place du Tour de Suisse, au plateau pourtant peu impressionnant. Au sein de la BMC son binome avec Porte pose encore question. Inévitablement l’un des deux va devoir s’effacer. A l’heure qu’il est, on miserai plus facilement sur le Yankee…

Verdict: en baisse

Fabio Aru

31 jours de course

Puisque la formation Astana l’a désigné comme leader sur le Tour de France, mettons de côté Vincenzo Nibali. La pépite italienne peine à confirmer sa victoire sur la Vuelta 2015. C’est bien simple, Aru n’a atteint aucun top 10 en World Tour cette saison et a carrément pris l’eau sur le Dauphiné (45e). La question est évidente : a-t-il les épaules assez larges pour mener Astana sur la Grande Boucle ? Dans l’ombre, Nibali attend peut-être la chute de son cadet pour reprendre les rênes de l’équipe. On sait que les deux homme ne s’apprécient que modérément....

Verdict: en baisse

Christophe Gaudot @ChrisGaudot