Chris Froome
Un dossard N°1 qui met beaucoup de pression sur le dos de Chris Froome | JOEL SAGET / AFP

Froome plus que jamais très attendu

Publié le , modifié le

"Ce sera une grande bataille jusqu'au bout", a annoncé Chris Froome, qui depuis samedi défend son titre sur le Tour de France face à Alberto Contador, qu’il considère "bien plus compétitif" que l'an dernier. Lors de la dernière conférence de presse avant le départ, le champion britannique devait en plus assurer la pression sur ses épaules, alors qu’il partait de son pays devant une foule de supporteurs acquis à sa cause. Même s’il avoue prendre ça comme une énergie chaleureuse et positive.

- Vous vous êtes entraîné à proximité d'Alberto Contador et avez couru  contre lui cette saison. Quelle impression vous a-t-il fait ?
"Alberto a montré qu'il était bien plus compétitif que l'an dernier. Sa  saison jusqu'ici a été plus calme et il a obtenu beaucoup plus de résultats.  Mais comme tous mes rivaux, on va augmenter notre niveau et ce sera une grande  bataille jusqu'au bout."
                 
- Qui va gagner ce Tour ?
"Etant donné la structure du parcours et la diversité des défis qui nous  attendent avec les pavés, des étapes piégeuses, cinq arrivées au sommet, un  contre-la-montre de 54 kilomètres, il est impossible de dire qui va gagner. Je  ne peux pas dire +Je vais gagner le Tour+ mais je peux vous assurer que je vais  tout donner pour. Il va y avoir de la concurrence, ce ne sera pas une  promenade. On a une équipe très forte, probablement la plus forte qu'on ait  jamais alignée sur le Tour de France. On relèvera ce défi."
                 
- Vous êtes-vous entraîné différemment que l'an dernier ?
"On a orienté tout notre entraînement vers le Tour. On a suivi une  préparation assez similaire à celles des années précédentes, on a aussi fait les reconnaissances ensemble. Ce n'est pas facile d'être  prêt pour le Tour mais j'ai le sentiment que chacun des gars de l'équipe est  prêt."
                  
- Cette saison, vous avez connu plus de soucis de santé que l'an dernier.  Votre condition physique est-elle la même ?
"Chaque saison a ses défis et celle-ci n'a pas dérogé à la règle. J'ai  eu des problèmes en bas du dos en début de saison, puis des problèmes  pulmonaires, puis une chute au Dauphiné qui m'a contrarié... Mais durant cette  dernière semaine d'entraînement, je me suis senti très bien. Je me sens en  aussi bonne forme que l'an dernier. Évidemment, quand on a gagné un Tour, le facteur qui pèse le plus est d’être lessivé, tellement les engagements son nombreux. Revenir et gagner une nouvelle fois  est un grand objectif. Je ne sais pas si c'est possible mais je vais essayer."

Christian Grégoire