Froome contador purito Huy TDF
Froome, Contador et "Purito" Rodriguez déjà dans le match au Mur de Huy | POOL BERNARD PAPON / BELGA MAG / BELGA/AFP

Froome, Contador, Purito, ils vont faire trembler le Mûr de Bretagne

Publié le , modifié le

Comme le Mur de Huy en Belgique, l’arrivée de la 8e étape au sommet de Mûr de Bretagne sera l’occasion d’une nouvelle explication entre les candidats à la victoire au classement général. Un peu juste face à Purito Rodriguez, Christopher Froome pourrait refaire une tentative dans les Côtes d’Armor. Pour la victoire. Pour les bonifications. Pour augmenter l’écart avec Contador, Nibali et Quintana.

Il n’y a pas de petits sommets et de petits profits. Même une arrivée au terme d’une montée de 2 km à 6,9 % peut taper dans l’œil des favoris du Tour de France. Cette ascension classée en 3e catégorie est suffisamment sélective pour créer des écarts. Personne ne va s’en priver. « La question n’est pas -si c’est dur on y va- mais -s’il y a du temps à prendre, il faut y aller-, explique Nicolas Portal, l’un des directeurs sportifs de Sky. Deux ou trois secondes, c’est toujours ça. Quand on sait qu’en plus d’une victoire d’étape il y a dix secondes de bonif, tout est super important. Il suffit de voir l’arrivée au Havre. Les leaders étaient dans les premières places quand Martin est tombé. Chris (Froome), Nibali et Quintana étaient devants, prêts à appuyer au cas où. » Au pied du Mûr, ce sera pareil avec les puncheurs et les leaders.

Evans en 2011

Déjà en 2011, l’arrivée à Mûr de Bretagne avait donné lieu à une grosse empoignade entre deux prétendants au maillot jaune, Cadel Evans, futur vainqueur, et Alberto Contador. L’Espagnol avait levé le bras en pensant avoir remporté la victoire mais c’est bien l’Australien qui avait été déclaré vainqueur grâce à la photo-finish. Contador y regardera à deux fois si jamais il devance de justesse Froome, Nibali et Quintana sur la ligne. « A Mûr, dès que la route va s’élever, ça va se jouer à la pédale, reprend Portal. Il faudra être présent pour amener Chris dans les meilleures conditions. » Chez Sky on se méfie de Purito Rodriguez, vainqueur à Huy devant « Froomy ». « Le Mûr lui sera surtout favorable. C’est quelqu’un qu’il ne faut pas oublier, assure Portal. Il est punchie. Il a fait une Vuelta en 2012 où il a couru toutes les bonifications. » Sans une petite erreur, il aurait d’ailleurs remporté cette Vuelta. Avec toutes les arrivées prévues au sommet cette année et une équipe Katusha taillée pour le contre-la-montre, les favoris auraient tort de l’oublier.