Coquard, Voeckler et Direct Energie ont tout tenté pour rendre hommage à Romain Guyot

Coquard, Voeckler et Direct Energie ont tout tenté pour rendre hommage à Romain Guyot

Publié le , modifié le

L'équipe Direct Energie avait à coeur de montrer le maillot sur les routes du Maine et Loire, pour rendre hommage à Romain Guyot, coureur de l'équipe-réserve tué par un camion le 03 mars. Avec le podium de Coquard et le prix de la combativité de Voeckler, le contrat est presque rempli.

Ils sont arrivés avec un nouveau maillot au départ de Granville. Un liseré rouge avait en effet pris place sur les manches de l'équipe Direct Energie. On peut y lire le nom de Romain Guyot, coureur cycliste de l'équipe-réserve Vendée U, décédé le 3 mars dernier après avoir été renversé par un camion. « Guyotte », comme il était surnommé par ses coéquipiers, est né à Angers et l'équipe de Bryan Coquard a forcément voulu lui rendre hommage. Le manager de l'équipe Jean-René Bernaudeau a d'ailleurs du mal à cacher son émotion à l'arrivée : « Il fallait qu'on marque le coup. Il n'y a pas de mots pour parler de Romain… On a été acteurs de cette étape qui se déroulait chez lui, avec son nom sur nos maillots…Agir c'est mieux que d'en parler », confie-t-il, les yeux rouges à cette arrivée d'Angers où son poulain Bryan Coquard s'est classé troisième.

Al'arrivée, le sprinteur vendéen se montre à moitié satisfait par ce podium : « Je me suis battu comme un beau diable, les gars ont vraiment bien bossé. On a vu Direct Energie prendre rapidement les commandes de la course. Je suis un compétiteur, je ne me pense pas moins fort qu'eux... » Avant de tirer son chapeau à ses coéquipiers, Bryan Coquard apparaît revanchard pour la suite du Tour : « Je pense qu'il faut être un tueur dans la tête pour être un sprinteur. Dans ma tête, je suis le plus rapide alors forcément il y a une petite pointe de déception ce soir. Quand ça s'ouvrira devant moi, et que l'occasion se présentera, je la saisirai ».


Thomas Voeckler a eu quant à lui envie de se dégourdir les jambes en cette fin d'étape. L'ancien maillot jaune a été à l'attaque, rejoignant en tête Armindo Fonseca. « Vous connaissez le tempérament de Thomas, ça le fait chier qu'on roule aussi lentement ! Après tout s'est emballé, parce que tout le monde a peur de Thomas Voeckler en échappée », plaisante Bryan Coquard. Pour Bernaudeau, « il avait besoin de se dégourdir les jambes, pour préparer les étapes du Massif Central »

Pour cette journée particulière, Direct Energie a fait plus que montrer son nouveau maillot. Et tentera de conclure l'occasion dès que celle-ci se représentera. Pour Coquard, pour l'équipe. Pour « Guyotte ».

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou