Arnaud Démare (FDJ.fr) arrive ambitieux sur le Tour de Francee 2014
Arnaud Démare (FDJ.fr) arrive ambitieux sur le Tour de Francee 2014 | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA/AFP

Démare, l'heure de vérité sur le Tour

Publié le , modifié le

Professionnel depuis 2012, Arnaud Démare n’a jamais participé au Tour de France. Préféré à Nacer Bouhanni, le Picard va devoir justifier ce choix et assumer la pression qui l’accompagne. Qu’à cela ne tienne, Arnaud Démare est prêt comme l’a prouvé sa victoire au Championnat de France.

Longtemps il en a rêvé de cette « musique qui accompagne le Tour de France » comme il le dit lui-même le sourire aux lèvres. L’an dernier il avait dû assister de chez lui à la longue agonie de Nacer Bouhanni que Marc Madiot lui avait préféré. Cette année, les rôles sont inversés. A la faveur de la règle de l’alternance, que l’excellent Giro de Bouhanni a failli faire voler en éclats, Arnaud Démare sera au départ de Leeds le 5 juillet prochain. La polémique, le tout récent Champion de France, la laisse derrière lui. Il a le regard porté vers son objectif de la saison.

A le regarder juste avant les Championnats de France, on ne s’imagine pas qu’Arnaud Démare va affronter le gotha du sprint mondial. Dès samedi ses adversaires s’appelleront Cavendish, Greipel, Kittel ou Sagan et ils cumulent 38 victoires d’étapes (dont 25 pour le seul Cavendish) ! C’est dire si un monde sépare Démare de la caste des géants du sprint. Lui n’est encore qu’un « rookie » (débutant). Il fait partie, tout comme Kittel et Sagan de cette nouvelle caste de sprinteurs qui affiche 25 printemps ou moins. Il a encore tout à prouver et est déterminé à le faire. L’un de ses derniers lanceurs, William Bonnet est convaincu « qu’Arnaud a sa place » dans l'emballage final. En effet, il a déjà battu à la régulière tous les adversaires qu’il aura à affronter sur les routes françaises (et anglaises). Arnaud Démare se sait épié. « Notre génération, celle des Barguil, Bardet, Elisonde, Vichot, Pinot, Coquard, Bouhanni est très attendue tout simplement parce que nous avons gagné très tôt chez les professionnels » confie-t-il serein.

Patience comme maître mot​

Cette ambition débordante ne doit pas s’allier à une impatience néfaste. William Bonnet met en garde son jeune leader : « Il faut savoir être patient sur le Tour. Il ne faut pas être déçu si les premiers sprints sont peut-être un peu ratés » détaille l’homme aux cinq Tour de France. Arnaud Démare est conscient qu’il va devoir se reposer sur ses deux aînés, William Bonnet donc mais aussi Mickaël Delage, lui aussi étage essentiel de la fusée FDJ.fr dans le final : « William Bonnet a de l’expérience, tout comme Mickaël Delage, ce sont des coureurs qui connaissent le Tour de France et les sprints massifs. Ils vont forcément pouvoir m’aider la première semaine ».

Trouver le juste milieu entre patience et confiance en soi sera sans doute la clé d’un Tour de France réussi pour Démare. Malgré la concurrence infernale, le Picard ne se satisfera pas de quelques places d’honneur. Un Tour réussi passe forcément par un succès : « Quand on est coureur, l’objectif est d’aller chercher les meilleurs résultats possibles donc j’ai l’ambition d’aller décrocher une victoire »pose-t-il sans sourciller.

La question des pavés

Au moment de la présentation du Tour de France, en octobre dernier, le protégé de Marc Madiot avait inévitablement entouré sur son calendrier la date du 9 juillet et l’étape Ypres-Arenberg Porte du Hainaut. Lui l’ancien 2e de Paris-Roubaix juniors (en 2009) a pris la 12e place de l’Enfer du Nord pour sa première participation cette saison. Bluffant. Avec William Bonnet, il dispose en plus d’un lieutenant à l’aise sur les pavés. Le cocktail idéal pour se mêler à la lutte avec les meilleurs. Et si son équipe avait un autre plan ?

La présence de Thibaut Pinot pour le classement général obligera peut-être Arnaud Démare à sacrifier ses ambitions personnelles pour protéger son leader. C’est William Bonnet le premier qui a fait cette confidence en marge des Championnats de France au Futuroscope : « Oui Arnaud a une chance sur cette étape mais nous avons aussi Thibaut (Pinot) qu’il va falloir protéger et entourer donc on va en reparler avec l’équipe et c’est sur Thibaut qu’on va se concentrer. Pour qu’il reste au contact des meilleurs. Il y a de fortes chances qu’Arnaud se mette au service de Thibaut sur cette étape ». L’information est capitale. Ainsi, Marc Madiot pourrait se passer de sa carte maîtresse pour la jouer sur un autre tableau. Interrogé sur le sujet, Démare n’a pas nié, tout en restant mesuré : « Tout ça n’est pas fait encore, il faut en parler avec les dirigeants mais c’est une possibilité ». Le briefing du matin du 9 juillet sera sans doute l’un des plus compliqués à gérer pour l’encadrement de la FDJ.

C’est potentiellement une énorme chance qui s’envole pour Arnaud Démare. Ceci n’est néanmoins pas nature à perturber Arnaud Démare. Il veut son étape pour prouver à tous qu’il est bien de la caste des grands.

Vidéo : Démare tout nouveau champion de France