Nacer Bouhanni avec son papa
Nacer Bouhanni déçu, accompagné de son père. | MATHILDE L'AZOU

Tour de France 2017 : Déception chez Cofidis à l'issue d'un sprint houleux

Publié le , modifié le

Grosse déception pour la Cofidis. L'ambiance était pesante à l'issue de la quatrième étape entre Mondorf-les-Bains et Vittel. L'arrivée à quelques kilomètres de chez Nacer Bouhanni était l'occasion idéale pour se relancer, mais les tensions dans le final de l'étape en ont décidé autrement. Gêné par la chute de Cavendish, Nacer Bouhanni est resté sur son vélo mais a touché la roue d'Arnaud Démare. Il termine quatrième à l'issue de l'étape.

Yvon Sanquer avait prévenu avant le départ : "Le final est un peu spécial, ça va être tendu pour tout le monde." La Cofidis avait la volonté de bien faire sur cette quatrième étape entre Mondorf-les-Bains et Vittel, mais le final piégeux et nerveux a contrecarré les plans des Nordistes. L'arrivée à Vittel, près de chez Nacer Bouhanni, était l'objectif numéro 1 des hommes d'Yvon Sanquer, qui déclarait avant l'étape : "C’est une étape doublement particulière, c’est une arrivée au sprint et c’est tout près de chez Nacer Bouhanni donc il y a forcément une motivation supplémentaire." 

"La loi du sprint"

Dans le final sinueux du jour, avec ses deux virages à 90 degrés avant la flamme rouge, la panique a fait son apparition dans le peloton. Une première chute a fait monter d'un cran la tension après une étape ronronnante de 207 kilomètres. C'est ensuite Peter Sagan qui a envoyé Mark Cavendish dans les barrières, ce qui a terminé de perturber l'arrivée du jour. Gêné par la chute, Nacer Bouhanni a ensuite touché la roue d'Arnaud Démare juste devant lui, manquant de tomber. Impuissant, il prend la quatrième place au final tandis qu'Arnaud Démare remporte la première étape du Tour de sa carrière.

Très déçu à l'arrivée, le leader de la Cofidis a laissé son directeur sportif analyser l'étape. "Il a fait zéro erreur. C'était compliquer de gérer avec ces deux chutes... c'est la loi du sprint." Désabusé, il s'est ensuite brièvement exprimé, pour exprimer son désarroi : "J’étais placé comme il le fallait à 150m et j’ai failli chuter.. C’est une grosse déception, j’avais à coeur de bien faire aujourd’hui."