Steve Cummings
Steve Cummings | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Cummings se joue de Pinot et Bardet à Mende

Publié le , modifié le

Steve Cummings s'est imposé sur la 14e étape du Tour de France disputée entre Rodez et Mende. Le coureur de la formation MTN-Qhubeka a profité de la mésentente entre Romain Bardet et Thibaut Pinot au sommet de la côte de Croix Neuve. Le Britannique s'est ensuite imposé au sprint. Derrière Chris Froome a été attaqué par Nairo Quintana mais il conserve son maillot jaune de leader alors qu'Alberto Contador et Vincenzo Nibali n'avaient pas les moyens de suivre.

Quel jour historique pour la MTN-Qhubeka ! Le jour du "Mandela Day" et alors que la formation africaine portait des casques orange, les Sud-Africains remportent leur première victoire d'étape grâce à Steve Cummings qui s'est parfaitement joué de Romain Bardet et Thibaut Pinot dans le final de l'arrivée à Mende pour lever les bras au bout de la piste de l'aérodrome. Le Britannique est revenu de nulle part au sommet de la Croix Neuve et n'a pas commis l'erreur d'être attentiste. Les cinq mètres qu'il a pu s'octroyer ont été décisifs sur la ligne. Lui le champion du monde de poursuite par équipes en 2005 s'impose sur la route. Un endroit où il est souvent placé, notamment dans les épreuves par étapes. Il a notamment pris une superbe 6e place de Tirreno-Adriatico en mars dernier.

Sur la ligne, Romain Bardet et Thibaut Pinot peuvent être déçus. Eux, les grands battus de ce Tour de France avaient une superbe occasion de sauver leur Grande Boucle. Ils devront attendre les Alpes.

Quintana a tenté

Dans la course des leaders, Nairo Quintana a tenté de mettre à mal la domination de Christopher Froome. Sans succès. C'est même le Britannique qui reprend une petite seconde à son adversaire. Et un peu plus aux autres. Valverde est à quatre secondes, Contador à 19, Nibali qui a suivi Quintana perd finalement 30 secondes alors que Tejay Van Garderen lâche carrément 40 secondes. Toujours est-il que nous avons pu constater que le petit grimpeur colombien n'est pas résigné face à la domination de Froome. Il est aujourd'hui deuxième du général à 3'10 de Chris Froome.

Auparavant la journée avait été tranquille pour le Britannique bien que Warren Barguil ait tenté de se glisser dans une échappée matinale. Ce sont finalement vingt coureurs qui ont pu prendre la poudre d'escampette, Grivko (Astana), Ladagnous (FDJ), Sagan (Tinkoff), Uran (Etixx), Jungels (Trek), Plaza (Lampre) et Pantano (IAM),  Bardet, Bakelants (AG2R), Pinot, Roy (FDJ), Castroviejo (Movistar), Van Avermaet (BMC), De Kort (Giant), S.Yates (Orica), Golas (Etixx), Gautier (Europcar), Koren (Garmin), Périchon (Bretagne) et donc Cummings (MTN). Si Bardet a allumé la première mèche dans la montée Laurent Jalabert de Mende, c'est le Britannique qui a été le plus malin pour mettre en lumière sa formation MTN-Qhubeka qui réalise décidément un superbe Tour de France 2015.