Coronavirus : Roxana Maracineanu ouvre la voie à un Tour de France à huis clos

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Roxana Maracineanu
La ministre des sports, Roxana Maracineanu. | Bertrand GUAY / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans une interview pour France Bleu, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a confié que le Tour de France 2020 pourrait se dérouler à huis clos à cause de la pandémie de Covid-19. En imitant les mesures prises sur Paris-Nice il y a quinze jours, la plus grande course de cyclisme au monde pourrait ainsi avoir lieu mais sans tout le soutien populaire qu'on lui connait.

Au lendemain du report des Jeux Olympiques de Tokyo, le monde du sport est désormais à l'arrêt complet et pour une durée indéterminée. Enfin, pas tout à fait. Non, il reste une "petite" course qui résiste encore et encore à l'envahisseur Covid-19. Le Tour de France 2020 est tout simplement le dernier grand événement de ces prochains mois à ne pas avoir été reporté ou même annulé jusqu'ici. Pour Thomas Voeckler, sélectionneur de l'équipe de France, il ne serait, pour l'instant, "pas aberrant d'organiser le Tour" comme il a pu nous le confier.

Ce mercredi, et sur les ondes de nos confrères de France Bleu, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a plus ou moins été dans le même sens mais a probablement ouvert la boîte de pandore, confiant que les organisateurs envisageaient une Grande Boucle à huis clos. Calquée sur le modèle de Paris-Nice, où aucun spectateur n'avait été autorisé au départ, à l'arrivée et dans les cols, la course pourrait ainsi perdre ce qui fait de cette épreuve un événement unique et exceptionnel : sa ferveur populaire.

à voir aussi Coronavirus - Thomas Voeckler : "Pas aberrant d'organiser le Tour de France" Coronavirus - Thomas Voeckler : "Pas aberrant d'organiser le Tour de France"

"Tous les scénarii" sont à l'étude

Mais comme pour tous les autres, et fort heureusement, c'est bien la situation sanitaire qui primera sur tout. La ministre des Sports, qui a affirmé être en discussion avec Amaury Sport Organisation, l'organisateur de la Grande Boucle, a affirmé que "tous les scénarii étaient à l'étude" mais qu'il était "encore trop tôt pour se prononcer." Un report et pire, une annulation, seraient donc également étudiés si jamais la propagation du Covid-19 ne venait pas à se calmer rapidement.

Surtout, Roxana Maracineanu a donné plus de détails quant à un éventuel huis clos mise en place sur chaque étape, une des hypothèses envisagées par ASO et l'état : "Le modèle économique du Tour de France ne repose pas sur de la billetterie mais sur les droits TV et la retransmission média. En cette période de confinement, tout le monde est conscient et responsable. Tout le monde a compris les bénéfices de rester chez soi et donc de privilégier plutôt le spectacle télévisé que le spectacle en live." Tout comme les JO, seules les deux Guerres Mondiales avaient eu raison de la "petite Reine". Qu'en sera-t-il du Covid-19 ?

à voir aussi Coronavirus - Thibaut Pinot à cœur ouvert dans une interview exclusive : "Le vélo n'est rien à côté de tout ça" Coronavirus - Thibaut Pinot à cœur ouvert dans une interview exclusive : "Le vélo n'est rien à côté de tout ça"

Plus tard dans la soirée, la ministre des Sports a tenu à préciser sur son compte Twitter qu'aucune décision n'était prise, et que l'urgence était à la lutte contre le Covid-19 : "Il est trop tôt pour décider. Il y a un temps pour tout. Dans l’immédiat, nous avons une bataille plus urgente à mener. Consacrons toutes nos forces à cette montagne-là avant d’envisager l’après."