Contador chute et abandonne dans la 10e étape

Contador chute et abandonne dans la 10e étape

Publié le , modifié le

Le Tour de France 2014 a vécu un nouveau tournant dans la descente du petit Ballon (10e étape). Double vainqueur, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) a chuté seul et s'est fracturé le tibia. Aidé de ses coéquipiers, l'Espagnol est reparti mais il a fini par mettre définitivement pied à terre quelques kilomètres plus loin. Après Christopher Froome, c'est le deuxième favori qui quitte l'épreuve. Un boulevard s'offre désormais à Vincenzo Nibali.

Le Tour de France n'est pas décapité mais il vient de perdre une deuxième tête. Froome avait jeté l'éponge après trois chutes dont deux dans l'étape des pavés. Il a suffi d'une seule chute pour mettre Contador au tapis. L'Espagnol est tombé au 64e km dans une descente rendue glissante par la pluie. "Sa chute, c’est de sa faute, raconte Jurgen Van den Broeck. Il a tenté de me dépasser sur un passage serré entre la route et l’herbe et il a pris un trou sur la route." Dos abîmé, cuissard déchiré sur le fessier gauche et victime d'une plaie ouverte au genou droit, Contador avait tenté de reprendre la route. Attendu par ses coéquipiers Daniele Bennati et Nicolas Roche, il avait un écart de près de quatre minutes à combler sur le peloton du maillot jaune et de son rival Vincenzo Nibali. Les Astana avaient d'ailleurs temporisé pour permettre à l'Espagnol de limiter la casse.

Abandon dans le brouillard

Après une réparation de son vélo, des soins et un bandage sur le genou, le Pistolero avait visiblement retrouvé un coup de pédale presque normal mais sans réussir à faire la jonction. Avec les rampes de La Planche des Belles Filles en hors d'oeuvre, Contador risquait de ne pas digérer cet coup du sort. Il a finalement abandonné avant, s'engouffrant, en plein brouillard, dans la voiture de son patron Bjarne Riis après la montée du Platzerwasel. On apprendra en fin de journée qu'il souffrait d'une fracture du tibia et qu'il a roulé avec pendant une vingtaine de kilomètre. "Ce n'est pas une grosse fracture mais il a besoin d'être opéré", a précisé Bjarne Riis. Il m'a dit tout de suite que ce serait difficile de continuer. Il a essayé mais il avait très mal. Il n'y avait rien à faire", a ajouté le Danois. Auteur d'une préparation idéale avant le Tour, Contador faisait figure de favori, surtout après le retrait de Froome. Dans cette course à élimination, Nibali est maintenant l'homme à battre mais tout reste ouvert, y compris pour les Français.

VIDEO : Maudit évoque la fracture de Contador

VIDEO : L'abandon de Contador

VIDEO : Contador soigne ses plaies

Xavier Richard @littletwitman