Cofidis changement roue TDF
Cofidis va devoir faire sans son sprinteur Nacer Bouhanni | YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA/AFP

Cofidis va devoir changer ses plans

Publié le , modifié le

Cofidis avait construit son équipe autour de son Nacer Bouhanni. Parti du Tour de France sur une mauvaise chute, le sprinteur laisse l’équipe nordiste livrée à elle-même. Le coup du sort est terrible mais Cofidis ne manque pas de ressource pour poursuivre son opération victoire d’étape.

« C’est pas de chance. Il n’est pas tombé de l’année et là il tombe trois fois en dix jours. » Florian Sénéchal était aux premières loges quand Nacer Bouhanni est tombé. Malheureusement pour Cofidis, celle-là était de trop. Rien de cassé pour le Vosgien qui est retombé sur ses côtes douloureuses mais un deuxième abandon précoce sur le Tour de France. L’équipe nordiste s’est préparée un avenir serein en prolongeant avec la société de crédit jusqu’en 2019. Il lui reste à s’imaginer un présent plus joyeux. « On va essayer de se refaire une santé, changer nos plans, viser une étape », a expliqué son poisson-pilote Geoffrey Soupe.

Panser les plaies et rebondir

L’idée c’est de faire comme avec Nacer mais sans Nacer. « On est un petit peu déboussolé mais on va essayer de faire ce qu’on faisait avec lui, se trouver dans le final, a expliqué Soupe. Christophe Laporte marche bien, « Flo » Sénéchal aussi. On va essayer de rester tous les trois soudés et faire comme si c’était un sprint pour Nacer et tirer le meilleur de chaque étape comme ça. » Même méthode coué teintée d’optimisme pour Florian Sénéchal. « Beaucoup de choses étaient faites pour lui mais il reste quand même Julien Simon, Dani Navarro, si ses plaies vont mieux, et Nico Edet qui auront une carte à jouer en montagne. Ce n’est pas complètement perdu. Il faut juste qu’on se remotive et qu’on se reconcentre entre nous avec les forces qui restent. »

VIDEO : La réaction d'Yvon Sanquer