Chris Froome
Chris Froome | PHILIPPE LOPEZ / AFP

Christopher Froome interdit de Tour de France par ASO ?

Publié le , modifié le

Selon des informations du "Monde", Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur du Tour de France, a interdit au quadruple vainqueur de l’épreuve Christopher Froome de prendre le départ de la Grande Boucle le 7 juillet prochain. L'équipe Sky a décidé de faire appel.

A moins d’une semaine du départ du 105e Tour de France, la présence du quadruple vainqueur et tenant du titre Christopher Froome est plus que jamais incertaine. Selon des informations du "Monde" révélées ce dimanche matin, Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur du Tour de France, aurait fait savoir par courrier à l’équipe Sky qu’il ne souhaitait pas voir le coureur britannique être aligné au départ du Tour de France samedi prochain en Vendée. Contactés par le Monde, ni Sky ni ASO n'ont souhaité faire de commentaires.

Exclure le tenant du titre et quadruple vainqueur de l'épreuve, c'est possible. Comme le précise Le Monde, ASO s'appuie sur l'article 28 de son propre règlement pour justifier son verdict, ce dernier réservant "expressément la faculté de refuser la participation à – ou d’exclure de – l’épreuve, une équipe ou l’un de ses membres, dont la présence serait de nature à porter atteinte à l’image ou à la réputation d’ASO ou de l’épreuve".

En prenant cette décision, ASO veut ainsi protéger son image et s'éviter les polémiques autour du cas Froome, dont le contrôle anormal au salbutamol en septembre dernier sur la Vuelta 2017 continue de diviser dans le monde du cyclisme "Que les autorités sportives n'aient pas réglé ce problème avant la plus grande course cycliste au monde est consternant", s'agaçait ainsi le directeur du Tour de France Christian Prudhomme à Europe 1 vendredi dernier.

Christopher Froome interdit de Tour de France par ASO ?
© YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA

Cela devrait finalement être le cas, puisque le président de l'Union Cycliste Internationale (UCI) David Lappartient a affirmé que l'UCI s'exprimera dans le semaine concernant le dossier Froome. "On a ici pour l'instant une fuite du journal Le Monde. J'ai toujours dit que nous ferions connaître la position générale de l'UCI avant le Tour, ce sera le cas. Il part samedi prochain, donc on s'exprimera dans le courant de la semaine", a-t-il déclaré en marge des Championnats de France.

La procédure ouverte à l'encontre du dernier vainqueur du Tour d'Italie est pour le moment toujours entre les mains du tribunal antidopage de l'UCI, qui n’a donc pas encore tranché sur le cas du Britannique. Dans l'attente d'une décision, Christopher Froome est lui toujours autorisé à courir.

Décision du CNOSF attendue mercredi

Le Monde précise que la Sky a décidé de faire appel de cette décision devant la chambre arbitrale du Comité national olympique du sport français (CNOSF). L'équipe britannique est attendue mardi matin à Paris pour défendre la cause de son coureur. Selon Le Monde, la présence de Froome n'est pas assurée lors de l'audience, où trois arbitres, choisis l'un par Sky, l'autre par ASO et le troisième par le CNOSF, sont amenés à trancher, non sur le fond (contrôle antidopage), mais sur les conséquences de la présence de Froome dans la course. La décision doit elle être rendue mercredi, précise le quotidien.