Riblon AG2R
Christophe Riblon. | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI media

Christophe Riblon, l'homme de la troisième semaine

Publié le , modifié le

Christophe Riblon a signé un nouveau top 10 en troisième semaine de Tour de France. Sixième de l'étape du jour, le coureur d'AG2R La Mondiale revient en forme.

« Il s'est fait rattraper le premier ? » A l'arrivée, Jean-Christophe Riblon ne connaît pas le nom du vainqueur… Sagan, Pantano, ou Plaza Molina ? Qu'importe pour le coureur de Vincent Lavenu, qui sait en revanche à quelle place il termine : « Sixième, mais ce n'était pas évident aujourd'hui. On était 22, et j'étais tout seul. Quand ils sont partis dans la descente, je n'ai pas pu les suivre ». Malgré tout, le coureur de 34 ans était très satisfait de sa sixième place : « J'avais envie d'être à l'avant, d'honorer ma sélection. Je suis content, je sens que ça va mieux, les jambes reviennent ».

Le coursier, originaire de Seine Saint-Denis, est l'un des éléments-clefs de l'équipe AG2R La Mondiale. Plus qu'un simple coéquipier, il est celui qui motive, qui a les mots pour mobiliser l'ensemble des troupes savoyardes. Cela s'était déjà vu lors du contre-la-montre par équipes entre Plumelec et Vannes, où l'ensemble de son équipe l'avait attendu lorsqu'il avait crevé. Au final, une belle 10e place pour les Rhônalpins. A l'arrivée, Christophe Riblon était allé voir ses coéquipiers. Tel un capitaine de football motivant ses camarades, il leur avait dit « vous voyez, c'était possible, on l'a fait les gars ! »

"Ça va nous sourire"​

Après la claque de la deuxième étape des Pyrénées (deux abandons, les trois leaders Bardet, Peraud et Vuillermoz lâchés), AG2R La Mondiale avait à coeur de réagir. C'est ce qu'ils ont fait. Au Plateau de Beille, puis à Mende. Et aujourd'hui encore, Christophe Riblon voulait montrer les couleurs de l'équipe de Lavenu à l'avant : « On a travaillés dur ensemble. Oui on a pris une claque, mais on veut montrer qu'on est ensemble, et qu'on revient plus forts. Ça va nous sourire cette semaine, j'en suis certain ». Il a d'ailleurs une pensée pour Jean-Christophe Peraud, son coéquipier, mais surtout ami : « On l'a tous soutenu, pour qu'il tienne jusque la journée de repos. Je suis sûr qu'il va nous faire de faire belles choses dans les Alpes ».

Christophe Riblon n'a obtenu que tardivement sa sélection sur le Tour, la faute à de mauvais résultats en début de saison. Mais c'est sûr, sur la Grande Boucle, l'ancien pistard est un homme de la troisième semaine. Mieux encore, il l'attendait, avec impatience. Et pour cause...Ax-Les Trois Domaines, 2010 : Christophe Riblon avait remporté la 14e étape. Alpe d'Huez 2013 : victoire sur la 18e cette fois-ci. Lundi 20 juillet, 16e étape de ce Tour 2015 : le voilà sixième. « C'est comme il y a deux ans… En 2013 j'avais déjà fait une belle échappée à Gap, avec une belle arrivée. La suite on la connaît… Ce top 10 est un beau présage ». Au fait, l'Alpe d'Huez, c'est samedi.