Steve Chainel
Steve Chainel | .

Chainel: les Vosges pour les puncheurs

Publié le , modifié le

S’il ne participe pas cette année au Tour de France sous les couleurs d’AG2R, Steve Chainel ne pouvait manquer chez lui l’étape des Vosges. Le coureur de Remiremont connaît très bien les routes de la région, qui conviennent tout à fait à des "grimpeurs puncheurs".

"Les étapes vosgiennes ont ceci de particulier qu’elles ne sont pas toujours difficiles sur toutes leur distance, elles sont plutôt rectilignes et régulières, mais les côtes proposent d’importants pourcentages et sont parfois très raides. C’est pourquoi les rouleurs purs ne peuvent pas espérer s’en sortir, ils coinceront toujours dans les montées. Pour ce qui concerne les vrais grimpeurs, ce n’est pas assez cassant pour prendre vraiment le large et faire des écarts. Les favoris ne devraient pas bouger sur ces étapes là. Sauf bien sûr dans l’étape de la Planche des Belles filles, qui sera vraiment très dure, et qui pourrait laisser pas mal de coureurs hors-délai".

Pour Chainel, les deux premières étapes des Vosges sont surtout des étapes sélectives pour les puncheurs qui sont à l’aise dans les cols. "Les routes par ici sont plutôt méconnues, pourtant si elles sont plutôt agréables, souvent à l’abri, elles sont aussi faites pour pimenter une course; elles permettent de proposer trois parcours ardus et au bout de ces trois jours délicats, la course devrait avoir connu quelques rebondissements".

Christian Grégoire