Cavendish à terre docteur Harrogate
Mark Cavendish touché à l'épaule droite après sa chute à Harrogate | JEFF PACHOUD / AFP

Cavendish ne repartira pas

Publié le , modifié le

Le Tour de France de Mark Cavendish (Omega-Pharma) a tourné court. Victime d'une chute lors du sprint massif de la 1ère étape entre Leeds et Harrogate, le Britannique a renoncé à prendre le départ dimanche de la 2e étape entre York et Sheffield. C'est le premier abandon de l'édition 2014.

La main fixée sur la clavicule, Cavendish avait donné des signes inquiétants après sa chute à 200 m de l'arrivée. Si les premiers examens ne révélaient aucune fracture, le diagnostic médical n'annonçait rien de bon avec une disjonction acromio-claviculaire. Son équipe avait préféré passer la nuit avant de prendre sa décision. Le couperet est tombé ce matin. Mark Cavendish ne reprendra pas la route, lui qui rêvait de porter le maillot jaune dans son pays. "J'ai eu mal toute la soirée et une bonne partie de la nuit. J'espérais que ça s'apaise. Les médecins ne m'ont pas autorisé à repartir mais de toute façon, je n'aurai pas pu continuer, a expliqué Cavendish dimanche matin. Je ne suis pas effondré car c'est mon métier. Il faut prendre des risques et cette fois j'ai perdu."

Les risques du métier

"Cavendish a énormément souffert toute la nuit, avait  indiqué le manager de la formation belge Patrick Lefévère plus tôt dans la matinée. Il s'en veut d'avoir chuté. On avait pris les neuf meilleurs coureurs pour ce Tour. Il nous en reste huit." L'homme aux 25 victoires d'étape sur le Tour avait reconnu sa responsabilité après la l'arrivée. "C'était de ma faute", avait-il lâché en soirée. Il avait notamment présenté ses excuses à l'Australien Simon Gerrans qu'il a envoyé au tapis avec le Français Julien Simon. Le Cav' est malheureusement coutumier du fait. Mais cette fois, il s'est puni tout seul.

Bientôt opéré ?

Si la clavicule n'est pas cassée, ce n'est pas pour autant que le coureur va pouvoir remonter sur son vélo. La suite, c'est du billard ! "Il va passer une IRM ce (dimanche) soir pour voir dans quel état  précisément sont ses ligaments. Il devra certainement se faire opérer, a déclaré le Dr Helge Riepenhof, médecin de l'équipe Omega Pharma. Ce genre d'opération nécessite généralement six semaines de convalescence."

VIDEO : Cavendish jette l'éponge

VIDEO : La chute de Cavendish

Xavier Richard @littletwitman