Fabian Cancellara
Fabian Cancellara | G. S.

Cancellara : "C'est trop dangereux"

Publié le , modifié le

Parti vainement à l'attaque dans le dernier kilomètre de la première étape, ce samedi à Harrogate, Fabian Cancellara a montré qu'il ne comptait pas briller que sur l'étape des pavés, mercredi prochain. Il a aussi critiqué la sécurité, estimant que les routes étaient "trop dangereuses".

Absent l'an passé sur les routes du Tour, Fabian Cancellara a bien failli célébrer son retour en fanfare. Dans le dernier kilomètre, le puissant rouleur suisse a faussé compagnie au peloton pour tenter de rafler la mise aux sprinteurs, et notamment à la formation Omega Pharma-Quick Step de Mark Cavendish. Cela n'a pas fonctionné, mais "Spartacus" s'est félicité d'une telle tentative, promettant qu'il n'est "pas seulement ici pour la cinquième étape (celle des pavés, nldr) : chaque jour est très différent, c'est comme ça que j'aborde cette course". 

"Notre santé est en jeu"

A l'issue d'une étape première étape dans le Yorkshire magnifique, marquée par des routes noires de monde (et obligeant parfois les coureurs à mettre le pied à terre), Cancellara a toutefois tenu à rappeler que "c'est parfois trop dangereux". "C'est juste fou, il y a trop de monde, a-t-il expliqué. Je crois que les routes manquent de sécurité. C’est génial de voir tous ces gens mais pour nous, les coureurs, cet enthousiasme devient parfois dangereux, notamment avec tous les enfants au bord des routes. Nous avons de la chance que rien de grave ne soit arrivé aujourd’hui."

"C’est notre santé, notre intégrité physique qui est en jeu, a-t-il ajouté. J’espère qu’ils trouveront au moins des petites solutions, notamment dans les cols, qui permettront d’éloigner un peu les gens de la route. Là, c'est trop".