brice feillu bretane-seche 2014 tdf
Brice Feillu sur le Tour 2014 | AFP

Brice Feillu: "Toutes les étapes sont belles à gagner !"

Publié le , modifié le

Classé 16e du classement général l'an passé, et vainqueur d'une étape en 2009, Brice Feillu aimerait de nouveau s'illustrer sur ce Tour de France. Après avoir connu une belle frayeur mardi, le coureur de la formation Bretagne-Séché semble plutôt serein, et lors de la présentation des coureurs à Utrecht, le protégé d'Emmanuel Hubert a indiqué qu'il ne cracherait sûrement pas sur une victoire d'étape...

A deux jours du Grand départ, comment vous sentez-vous ?
Brice Feillu: Je me sens plutôt pas mal, malgré un début de saison ponctué de petits pépins, notamment un mal de dos. La journée la plus stressante, c'était finalement aujourd'hui, avec la présentation des coureurs, la sollicitation des médias, des spectateurs, … Nous avons encore la journée de demain vendredi à effectuer pour régler les derniers détails, et puis on sera dans le grand bain.

Vous avez été récemment accidenté, qu'est-ce qui s'est passé exactement ?
BF:
Oui, j'ai eu une grosse frayeur. C'était mardi, avant de partir de la maison, j'ai tapé une voiture, je partais à l'entraînement, j'ai pris la voiture du voisin, de face. J'ai fait un grand soleil, et ce n'était pas gagné que je prenne le départ de ce Tour, car j'avais une belle douleur à la cuisse. C'est la première fois que cela m'arrivait. Mais bon, plus de peur que de mal, ce n'était qu'une béquille sur le coup, c'est devenu un hématome, mais ça va maintenant. Cela devait être le dernier entraînement avant de quitter la maison, et ce n'était pas vraiment le meilleur moyen de me préparer !

Vous sentez de l'émulation au sein de votre équipe ?
BF:
Oui, forcément. On sait que notre carrière peut se jouer sur un Tour de France, on sait comment cela se passe. Mais il faut aller de l'avant, il se passera ce qu'il se passera. Notre vie ne se joue pas non plus ici ! Nous avons une équipe offensive, c'est notre qualité principale, et il faut continuer.

Quels sont les objectifs de Bretagne-Séché ?
BF:
Il n'y a pas forcément d'objectif bien précis. Est-ce que l'on vise un Top 5 ou un Top 10 au général avec "Edou" (l'Argentin Eduardo Sepulveda) ? Je ne sais pas, on vise un super truc, et après on verra. Collectivement, il faut le terminer comme c'était le cas l'an dernier à neuf, c'est toujours bon à prendre. Mais évidemment de décrocher une étape, ce serait quand même super ! On peut aussi réussir ce Tour avec un maillot à pois. Le maillot de sprinteur, ce sera compliqué car on n'a pas de sprinteur, et puis le maillot jaune, ce sera dur à aller chercher. Peut-être sur une journée ou deux…

Et à titre individuel, que visez-vous ?
BF:
Je ne pense pas que le général soit faisable pour moi. J'ai repéré une étape, celle de La Toussuire, mais après, toutes les étapes peuvent être belles à gagner. Si je gagne l'étape des pavés, c'est peut-être celle qui me marquerait le plus. Cela pourrait être beau ! Le fait qu'Eduardo soit là, cela me met un peu moins de pression car le général est pour lui, mais si je suis encore pas trop mal placé après une semaine, pourquoi pas ?

Romain Bonte