Bardet, Pinot, Valverde et Van Garden comme adversaires

Bardet, Pinot, Valverde et Van Garden comme adversaires

Publié le , modifié le

Après pratiquement deux semaines de course, Romain Bardet (3e à 4'24'') et Thibaut Pinot (4e à 4'40'') sont en position idéale pour espérer un podium final à Paris. Malgré tout, Alejandro Valverde (2e à 3'37'') et Tejay Van Gardern (5e à 5'19'') restent des adversaires coriaces et pourraient faire valoir leur expérience pour coiffer les deux espoirs français.

Qu'elle était belle cette image. D'un côté Thibaut Pinot, à la lutte avec Alejandro Valverde à la poursuite de Vincenzo Nibali et d'un autre, Romain Bardet se battant, aux côtés de Tejay Van Garderen, pour sauver son maillot blanc et glaner une place sur le podium. Les abandons de Chris Froome et Alberto Contador y sont forcément pour quelque chose mais les étendards de la jeune garde française sont dans la course au podium. Mieux, ils font la course. Pinot n'a pas hésité à relayer quand il est revenu sur Nibali et Valverde qu'il avait laissé filer dans un premier temps. Bardet s'est défait d''un groupe où tout le monde se regardait. Doués, intelligents, forts, les coureurs français sont des candidats plus que sérieux au podium.

Vidéo: La réaction de Thibaut Pinot après l'étape de Chamrousse

Pinot, l'un des meilleurs en montagne

Il l'avait montré à La Planche des Belles Filles, il l'a prouvé une nouvelle fois à Chamrousse, Thibaut Pinot est quasiment le deuxième homme quand la route s'élève sur ce Tour 2014. Si Valverde l'a eu à l'expérience en lui reprenant quelques secondes dans le final, le grimpeur de la FDJ.fr a fait toute la montée ou presque en tête. Impressionnant de maturité pour un coureur qui était passé à côté de son Tour de France 2013. Et il faudra que Thibaut Pinot soit offensif pour créer des écarts, notamment sur Tejay Van Garderen, bien meilleur que lui contre-la-montre. Aujourd'hui, l'Américain n'a pu faire mieux qu'emmener Romain Bardet dans sa roue. Le 15e du Tour 2013 a connu son premier moment difficile dans cette Grande Boucle. Quand Nibali, Valverde et Pinot sont partis, il n'a pas pu suivre puis a été victime d'un groupe où chacun se regardait. Jean-Christophe Péraud n'a pas pu aider son jeune coéquipier. Il a fallu que Bardet s'emploie lui-même pour aller sauver sa place. A l'arrivée, il a reconnu lui-même que "cette arrivée roulante" ne lui convenait pas. Au vu de sa performance, on a hâte de le voir dans les Pyrénées. Lui qui se dit offensif et déterminé peut être celui qui fera exploser le groupe de leaders en mileu de semaine prochaine. Ses qualités de puncheurs trouveront un terrain de jeu idéal sur les cols plus courts et plus pentus des Pyrénées.

Vidéo: Romain Bardet était satisfait à l'arrivée à Chamrousse

Valverde au-dessus, Van Garderen l'adversaire numéro 1 ?

Pour espérer décrocher le premier podium français depuis 1997 (Virenque 2e), Pinot et Bardet devront se méfier d'un homme: Tejay Van Garderen. A considérer évidemment qu'Alejandro Valverde est au-dessus du lot et qu'il décrochera la 2e place sans grande difficulté. Ce qui reste à prouver puisque l'Espagnol n'a jamais fait mieux que 6e sur le Tour de France. Il a malgré tout l'expérience pour lui, des qualités en contre-la-montre supérieur à la moyenne et l'avantage de la place après l'arrivée à Chamrousse.

Il resterait alors trois hommes pour une place, la dernière sur le podium. Si aujourd'hui, Bardet et Pinot sont devant Tejay Van Garderen, l'Américain fait presque figure de favori dans cette lutte à trois. Aujourd'hui à 55 secondes de Romain Bardet et à 39 de Thibaut Pinot, le coureur de la BMC est au-dessus des deux Français dans l'effort solitaire. En 2012, Van Garderen avait mis respectivement 4'06'' et 3'57' à Thibaut Pinot sur les deux contre-la-montre de 41 et 53 kilomètres. Quand à Romain Bardet, il avait concédé près de 4' au meilleur sur l'ultime contre-la-montre l'an passé. Inquiétant même si le contre-la-montre en Bergerac et Périgueux sera plus vallonné. Il va sans dire que le grimpeur de la FDJ et celui d'AG2R ont progressé dans ce domaine mais l'addition pourrait être salée à la veille de l'arrivée. C'est dire si nos deux meilleures chances doivent adopter un tempérament offensif. Ils aiment ça. Nous aussi.

VIDEO : Bardet-Pinot, la relève française

Christophe Gaudot @ChrisGaudot