Bardet au révélateur

Bardet au révélateur

Publié le , modifié le

C'est porteur du maillot blanc de meilleur jeune que Romain Bardet qui évoluait presque à domicile, a quitté Saint-Etienne pour la première grande étape alpine, avec une analyse précise de ce qui l'attendait, prêt à répondre au moindre défi, mais conscient qu'il y aurait encore des rendez-vous très difficiles dans les jours suivants.

"Je pense que ça sera une étape de montagne assez classique avec une longue échappée qui risque d’être reprise car il y a quand même 18 kilomètres d’ascension. Pas mal de coureurs risquent de vouloir reprendre du temps et Nibali risque d’être en position défensive. Je pense que ça va s’expliquer dans les derniers kilomètres, somme toute une étape de montagne assez classique. Le pied de Chamrousse est difficile mais le haut est assez roulant. L’aspiration va pas mal jouer et la chaleur va être le facteur déterminant", a déclaré Romain Bardet. "Des difficultés plus condensées arrivent en 3ème semaine, dans les Pyrénées, mais sur le Tour de France on ne peut pas se reposer et planifier quoique ce soit. Il faut s’avoir s’adapter mais le profil de l’étape de demain n’est pas le plus adéquat pour passer à l’offensive."

Christian Grégoire