Pinot Bardet Froome présentation Tour 2016
Thibaut Pinot entouré par Romain Bardet et Chris Froome lors de la présentation de Tour de France 2016 | ERIC FEFERBERG / AFP

Avec un parcours comme ça, Pinot repense au général

Publié le , modifié le

Thibaut Pinot a découvert avec une joie non dissimulée le parcours du prochain Tour de France. Le grimpeur de la FDJ pense que cette édition 2016 peut lui convenir avec ses huit étapes de montages et son chrono en montée.

Calé dans son fauteuil face à l'écran géant qui projetait les images de 2015, Thibaut Pinot a tout revu. Les ratés d'une première partie de Tour. Les frissons d'une montée victorieuse à l'Alpe d'Huez. L'étape qui change tout et qui a rendu cette édition moins pénible. Appelé à de plus grandes responsabilités encore avec la FDJ, le Franc-Comtois avait le sourire en découvrant un parcours dont il connaissait déjà les grandes lignes. Sans grands dangers dans sa première phase, cette Grande Boucle lui plait déjà. "Un très beau parcours, équilibré, avec de la montagne bien échelonnée tout au long et des sprints pour récupérer", annonce-t-il.

Moins compliqué cette année

Quelques jours tranquilles et assez vite le vif du sujet dans le Massif Central, Pinot aime ça. "La première étape de montagne arrive au bout de cinq jours, ça ne peut que plaire aux grimpeurs. Ce sera beaucoup moins compliqué que cette année." Rien d'insurmontable ou de piégeux comme les années précédentes même si du vent peut s'inviter dans la Manche. Marc Madiot, le manager de la FDJ, n'a pas l'air inquiet. "Ce Tour, c'est vrai, n'est pas fait pour nous empêcher de dormir. On part de France et ce sera plus tranquille au niveau de la nervosité, de la tension. Le public français est plus discipliné, il est plus habitué au Tour. En Normandie, ce sera plus calme qu'en Angleterre ou en Hollande."

Objectif podium

Même les deux chronos, notamment le dernier en altitude, ne font pas peur à Pinot qui a bien travaillé dans cet exercice. "Le contre-la-montre en côte ? Ce sera  un beau test même si je pense qu'il n'y aura pas beaucoup d'écarts entre les favoris", estime Pinot. Madiot pense lui que son coureur ne sera pas désavantagé par les chronos individuels. De quoi viser une place la plus proche possible du podium. Plus qu'une victoire d'étape, c'est l'objectif de Pinot qui a déjà goûté à la 3e marche en 2014.