Andrew Talansky
Andrew Talansky a passé la ligne juste devant la voiture-balai | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Andrew Talansky abandonne avant la 12e étape du Tour

Publié le , modifié le

Après la terrible 11e étape qu'il a finie tout juste dans les délais, Andrew Talansky (Garmin) a renoncé à prendre le départ de la 12e étape du Tour de France, selon L'Equipe. Victime de nombreuses chutes depuis le départ de la Grande Boucle, l'Américain, qui avait fini à la 10e place l'an dernier, ne verra donc pas les Champs-Elysées. Dans un communiqué, le coureur de 25 ans fait part de son "coeur brisé" par ce retrait. Il était 44e du classement général.

Son courage, mecredi, lors de la 11e étape, était exceptionnel. Il avait mis pied à terre, il avait hésité, mais il n'avait pas renoncé. Rentré dans les délais à Oyonnax, Andrew Talansky avait forcé l'admiration. "Pour quelqu'un avec cette  force de caractère, il est naturel de terminer", avait salué Charles Wegelius, directeur sportif de la formation américaine. Mais la nuit n'a pas été suffisante pour mettre fin à ses douleurs, notamment au dos. Ce matin, il a annoncé qu'il ne repartirait pas sur la route du Tour. "J'ai tout fait pour passer la journée de mercredi, mais c'était trop pour moi", a-t-il déclaré dans un communiqué. "J'espérais que le jour de repos me permettrait de récupérer de  mes chutes et que je pourrai passer la journée d'hier (mercredi), être présent  pour l'équipe comme ils l'ont été pour moi jusqu'ici. Mais ça a été trop dur".

Son directeur sportif, Robert Hunter, expliquait les raisons de cet abandon: "Dans cet état, il ne pouvait continuer à courir en espérant remplir ses objectifs initiaux. Nous, l’équipe, avons estimé que ce n’était pas dans son intérêt de le laisser se battre jusqu’au bout. Il n’en tirera rien de bon. Ce matin, Andrew a choisi d’en discuter avec ses équipiers. Il a besoin de rentrer chez lui pour se soigner et penser au reste de la saison." Ce départ laisse forcément un vide dans l'équipe Garmin: "L’état d’esprit de l’équipe reste très bon. Avec l’abandon d’Andrew, qui visait le général, nous n’avons désormais plus les mêmes objectifs : nous chercherons donc à gagner des étapes, et nous avons l’équipe parfaite pour y parvenir. Nous avons les bons gars pour faire des résultats jusqu’à l’arrivée à Paris."

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a rendu hommage à Talansky en déclarant sur le site du Tour que "ça a été une extraordinaire leçon de courage. Andrew talansky est entré dans la légende du Tour, mais pas comme il l'espérait. Je suis persuadé que cela va l'aider dans sa carrière." Selon le médecin de l'équipe, Talansky, 25 ans, vainqueur du dernier  Dauphiné, "souffre des effets ses multiples chutes", notamment au niveau de la  hanche, et "doit combattre une infection respiratoire".

Vidéo: La réaction d'Andrew Talansky après la 11e étape

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze