Romain Bardet Saint Lo TDF
Romain Bardet, à la conférence de presse de Saint-Lô. | MATHILDE L'AZOU

AG2R mise sur Bardet, mais aussi les victoires d'étape

Publié le , modifié le

La formation AG2R La Mondiale se présente au départ du Mont-Saint-Michel avec une belle armada, dévouée à Romain Bardet, mais qui ne se désintéresse pour autant pas des victoires d'étapes. Un savoureux mélange, qui promet pour les trois semaines à venir.

Les neuf coureurs sélectionnés par Vincent Lavenu avaient fait le déplacement jusqu'au Haras de Saint-Lö ce vendredi, pour participer à la tradionnelle conférence de presse d'avant-Tour. Et pour cause, l'équipe AG2R La Mondiale n'est qu'à cinq minutes du centre de presse de la Grande Boucle, où les centaines de journalistes issus des rédactions du monde entier tâchent de retransmettre au mieux cet évènement. « On aurait pu rentrer à pied même, s'il avait fait beau ! », plaisante un des coureurs avant d'aller se prêter au jeu des questions-réponses.

A ce petit jeu-là d'ailleurs, il n'y en a (presque) que pour Romain Bardet, seul leader de la formation de Vincent Lavenu. Le jeune auvergnat nourrit des ambitions (devenues légitimes) pour ce Tour de France. Deuxième du Dauphiné derrière Chris Froome mais devant Contador, Porte et compagnie, le longiline grimpeur ne peut plus se cacher : « On peut avoir des objectifs élevés, sans avoir avoir à mettre un chiffre dessus. La concurrence est très forte, il y a une énorme densité pour faire un top 10. Les circonstances de course vont décider du classement des cinq premiers…. Il n'y aura pas de place pour tout le monde ».

"Il va falloir faire attention aux chutes"

Pour son quatrième Tour de France, Romain Bardet arrive pour la première fois de sa carrière avec le statut de leader unique de l'équipe. Une équipe qui lui est entièrement dévouée, et qui a même des allures de « Dream Team ». Cherel Vuillermoz, Bakelants, Dumoulin, Gougeard, Gastauer, Gautier et Pozzovivo sont en effet les huit compagnons de route du jeune Auvergnat, lancé à la poursuite du Maillot jaune. Une chose est sûre, Bardet se sent prêt à tenir la marée pour ces trois prochaines semaines : « Je me sens frais, en forme. Je n’ai peut-être jamais attaqué le Tour de France en aussi bonne condition et j’ai hâte que la course commence. Je suis ambitieux, mais je reste également prudent, notamment pour les premières étapes où il va falloir faire attention aux chutes ».

Dans cette escouade bleue et blanche, quelques coureurs pourraient avoir le champ libre pour quelques étapes. C'est le cas d'Alexis Vuillermoz, vainqueur l'an passé au sommet de Mûr de Bretagne. Le Jurassien, 3e du dernier championnat de France, retrouve la forme : « Je pense être pas trop mal, il y a quelques étapes qui me plaisent mais par superstition je préfère les garder pour moi (rires) ». L'ancien vététiste explique avoir « le rôle d'électron libre sur certaines étapes, mais vouloir aider Romain en montagne ». Avec ces plusieurs cartes en main, l'équipe AG2R La Mondiale pourrait bien à nouveau crever l'écran cette année. A Bardet et ses capitaines de route de montrer l'exemple...

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou