Mark Canvendish
Mark Cavendish remporte la 6e étape. | LIONEL BONAVENTURE / AFP

3e victoire pour Cavendish au sprint !

Publié le , modifié le

C'était écrit. Cette sixième étape, relativement plate, était destinée aux sprinteurs. Et c'est Mark Cavendish qui a réussi à se démarquer à l'arrivée à Montauban. Le coureur de Dimension Data s'est imposé à la suite d'une étape peu palpitante, où le peloton s'est préservé à la veille de l'entrée dans les Pyrénées. C'est la 3e victoire pour le Britannique dans ce Tour 2016, et la 29e dans sa carrière sur la Grande Boucle. Greg Van Avermaet conserve le maillot jaune.

Cette étape de transition avant l’entrée dans les Pyrénées n’a pas été la plus captivante du Tour. Deux coureurs ont pourtant tenté de se démarquer dès le début de la course. Le Japonais Yukiya Arashiro de l’équipe Leampre-Merida et le Tchèque Jan Barta de l’équipe Bora-Argon 18 ont lancé une échappée dès le troisième kilomètre. Mais cette étape était destinée aux sprinteurs, et les deux hommes se sont fait rattraper par le peloton mené par Thomas Voeckler à 23 kilomètres de l’arrivée, soit après 165 kilomètres de course en tête. Une performance qui a permis à Yukiya Arashiro de remporter le prix Antargaz de la Combativité.

Pendant toute la course, le peloton a géré son temps. Le duo de tête n’a jamais réussi à réellement creuser l’écart. Le meilleur écart a été calculé en début de course, où Yukiya Arashiro et Jan Barta ont pu compter 5 minutes d’avance. Avec la chaleur, puis surtout avec l’arrivée de l’étape de demain qui signe l’entrée des coureurs dans les Pyrénées, chacun a choisi de se préserver. Et ça s’est ressenti sur le rythme de la course. Les coureurs ont adopté un rythme de balade, et sont même passés en dessous de la barre des 30 km/h en milieu de course ! Ils ont toutefois eu trois cols à passer, deux de niveau 4 et un de niveau 3, qui ne leur ont pas posé de problèmes.

Cavendish, un peu plus dans l’histoire

Comme prévu, la victoire a été départagée au sprint. Sorti de nulle part, Mark Cavendish a réussi à devancer Marcel Kittel et Daniel McClay dans la dernière ligne droite. Cette troisième victoire sur l’édition 2016 du Tour de France fait entrer encore un peu plus le Britannique dans l’histoire. Il signe ainsi la 29ème victoire de sa carrière sur la Grande Boucle, ce qui lui permet de se classer deuxième plus grand vainqueur d’étapes en passant devant Bernard Hinault. Le coureur de l’équipe Dimension Data n’est plus qu’à 5 étapes d’Eddy Merckx, premier de ce classement. Une belle réponse pour le coureur de 31 ans à ses détracteurs, qui le jugeaient trop vieux avant le Tour pour tenir la cadence.

Mark Cavendish récupère par la même occasion le maillot vert, porté par Peter Sagan sur cette étape. Au classement général, le Belge Greg Van Avermaet (BMC) conserve le maillot jaune. Suivent le Français Julian Alaphilippe (Etixx) à 5’11’’ et l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) à 5’13’’. Julian Alaphilippe conserve le maillot blanc et Thomas De Gendt (Belge, Lotto Soudal) le maillot à pois.

Le sprint intermédiaire pour Coquard

Le Français Bryan Coquard termine pour sa part 9e au classement du jour. Le coureur de Direct Energie peut toutefois se consoler avec le sprint intermédiaire, qu'il a remporté au kilomètre 78 devant Mickael Matthews et Peter Sagan. Ce qui lui permet donc de grapiller 15 point pour le classement du maillot vert. Il pointe actuellement à la 4e place de ce classement, dominé par Cavendish, Kittel et Sagan.

Cette sixième étape était la dernière destinée aux sprinteurs. Les coureurs ont rendez-vous avec les Pyrénées demain, pour une étape entre L'Isle-Jourdain et le Lac de Payolle. Une journée qui sera, sans aucun doute, plus palpitante.

Céline Pénicaud @CelinePenicaud