Simon Geschke TDF15
Le coureur allemand Simon Geschke (Giant-Alpecin) victorieux à Pra-Loup | AFP - JEFF PACHOUD

17e étape : l'exploit de Geschke, Pinot noir

Publié le , modifié le

Simon Geschke s’impose à Pra Loup, à l’issue d’une course marquée par l’abandon de Tejay Van Garderen (BMC). La descente du col d’Allos a été fatale à Thibaut Pinot, qui a un temps cru à la victoire d’étape. Christopher Froome reste leader du classement général.

Les plus avertis avaient forcément coché cette date sur leur calendrier. Cette 17e étape du Tour du France 2015, qui rallie Digne-Les-Bains à Pra Loup, avait déjà été jouée, puis rejouée, dans les méninges des 169 coureurs de la Grande Boucle, bien avant d’en prendre le départ. Il faut dire que le col d’Allos, point culminant du Tour 2015 (2250m), a de quoi faire frissonner. Quinze minutes de descente sur une route étroite et sinueuse, recouverte de gravillons, embrassant le gouffre. En 1975, alors que les coureurs défiaient cette descente de l’enfer, une voiture de l’équipe Bianchi était sortie de la route et s’était écrasée dans le ravin 80 mètres en contrebas.

« TVG » capitule

Tejay Van Garderen, 3e du général avant l’étape, avait ciblé le col d’Allos comme l’un des points clés du Tour de France 2015. Au printemps, l’Américain s’était même rendu sur le trajet de cette 17e étape, pour en étudier les difficultés. Précaution inutile : le coureur de BMC est en souffrance dès la première – petite – difficulté (le col de Lèques - 1148mètres), fait appel à une voiture médicale. Au prix d’un incroyable effort, il parvient à refaire son retard sur le peloton, avant de craquer à nouveau à 70km de l’arrivée. Le tableau est douloureux : on voit « Teejay » tituber sur sa bécane, rouler difficilement jusqu’à la voiture de son directeur sportif. Et faire le deuil de sa 3e place au général. Nathan Hass (Canondale) et Sam Bennett (Bora-Argon) et Michal Kwiatkowski, le champion du monde d’Ettix-Quickstep,  vivront aussi la fin de l’étape en simple spectateurs. quatre forfaits qui portent à 35 le nombre d’abandons depuis le début du Tour. Déjà plus que sur l’ensemble de l’édition 2014 (34).

Pinot, glissade fatale

Lui aussi a marqué ce début d’étape. Nairo Quintana, 2e au général, s’extirpe du peloton à 123 km de l’arrivée, et parvient à rejoindre l’échappée au sommet du premier col. L’attaque, précoce, est inattendue, et probablement révélatrice de l’ambition du bonhomme. Le message est envoyé à Froome : « je vais t’en faire baver ». Mais l’accusé du Colombien se perd en route. Il est rapidement rattrapé par le groupe maillot jaune, qui réserve le même sort à Contador et Valverde, qui tentent vainement, à 68km de l’arrivée, de s’en extirper.

A ce moment précis de l’étape, 28 coureurs, parmi lesquels Richie Porte et Thibaut Pinot, donnent le ton en tête de course. Mais 20 km plus tard, l’Allemand Simon Geschke décide de se faire la malle : initialement dans le groupe de tête, le coureur barbu de Giant-Alpecin, place une accélération foudroyante, et porte son avance à 45 secondes sur ses compagnons d’arrivée… à 45km de l’issue de l’étape. Il entame en leader l’ascension du col d’Allos (26km de l’arrivée), suivi par Thibaut Pinot, qui a brutalement lâché ses compagnons d’échappée. Le Français de la FDJ, lancé à la poursuite de Geschke, s’approche de la zone clé de cette 17e étape, la descente du col d’Allos. Un exercice auquel il ne goûte que très peu. Sa glissade, à l’issue d’un virage serré à 18km de l’arrivée, le prouve.

Le 4e du Tour de Suisse relève son vélo en une fraction de seconde, et replonge aussitôt dans la descente, mais sa chute semble l’avoir choqué. Il est finalement rattrapé par ses poursuivants à 9 km de la ligne d’arrivée. Derrière, Nibali attaque, mais Froome reste au contact.

Geschke, barbe triomphante

Simon Geschke fait cavalier seul jusqu’à Pra Loup, et porte à 5 le nombre d’étapes remportées par les Allemands depuis le début du Tour. Pinot, qui a vu Talansky et Uran lui griller la politesse, finit au pied du podium (4e).

Jean Charbon