16e étape : Le début du triptyque pyrénéen

16e étape : Le début du triptyque pyrénéen

Publié le , modifié le

Découvrez en quatre points les caractéristiques de la 16e étape du Tour de France entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon. La plus longue étape du Tour de France (237,5 kilomètres) marque l'entrée du peloton dans les Pyrénées. L'explication finale va commencer pour le podium à Paris.

Le parcours : Les Pyrénées font leur entrée

Trois jours après avoir quitté les Alpes, la montagne revient déjà sur le Tour de France. D'un massif à l'autre, le peloton aborde les Pyrénées après une journée de repos qui provoque parfois des dégâts. Heureusement, ce premier volet du triptyque pyrénéen n'est pas le plus difficile. Il se corse à partir du sprint de Saint-Girons, peu après la moitié cette étape, la plus longue de la 101e édition de la Grande Boucle. Au programme des coureurs le Col de Portet-d'Aspet (2e catégorie), le Col des Ares (3e catégorie) et le Port de Balès (hors catégorie). L'arrivée se situe de l'autre côté du Port de Balès. La victoire se jouera à Bagnères-de-Luchon après une vingtaine de kilomètres de descente.

Le coureur à suivre : Brice Feillu

On a beaucoup vu les Bretagne-Séché Environnement à l'avant. La réussite n'a pas été au rendez-vous mais ça pourrait changer si le leader de l'équipe Brice Feillu est dans un bon jour. Excellent grimpeur, le natif de Châteaudun a déjà connu les honneurs du podium après sa victoire à Andorre-Arcalis en 2009. Ce jour-là, il avait même endossé le maillot à pois. Feillu aime les Pyrénées et aura un bon de sortie car il navigue à plus de 20 minutes de Vincenzo Nibali.

Le chiffre : 237,5

Après une journée de repos bien méritée, le peloton ne va pas chômer. La dernière semaine démarre par un gros morceau de bitume. De Carcassonne à Bagnères-de-Luchon, 237,5 kilomètres seront à couvrir, ce qui en fait l'étape la plus longue de ce Tour de France 2014.

L'histoire : Le numéro de Voeckler

Moins à son aise sur le Tour 2014, Thomas Voeckler arrive en terrain connu à Bagnères-de-Luchon. En 2010, le coureur d'Europcar avait réussi un de ses fameux numéros, de ceux qui ont forgé sa légende sur la Grande Boucle. Parti rejoindre un groupe d'échappés dans le col de Portet-d'Aspet, le Français n'a pas laissé passer sa chance. Tout s'est joué dans l'ascension du Port de Balès. Fin tacticien, Voeckler a contré une attaque d'Ivanov de main de maître. Personne n'a été capable de le retenir. Excellent descendeur et généreux dans l'effort, il s'est présenté seul sur la ligne d'arrivée à Bagnères-de-Luchon.

Vidéo : le départ de l'étape 16

Xavier Richard @littletwitman