Jo-Wilfried Tsonga chope la balle
Jo-Wilfried Tsonga chope la balle | Rami

Tour de chauffe pour Tsonga

Publié le , modifié le

Huitième de finaliste l'an passé sur la terre battue parisienne, Jo-Wilfried Tsonga aborde cette nouvelle édition de Roland-Garros avec de belles ambitions. Pour son entrée en lice, le Manceaux affronte le Tchèque Jan Hajek, dimanche, sur le court Philippe Chartier. Une affiche à sa portée puisque leur unique rencontre, à Barcelone en 2010, s'était soldée par une franche victoire (6-3, 6-2).

Le premier match n'est jamais simple. La pression et l'envie de bien commencer peuvent être parfois difficiles à gérer. Si pour son entrée en lice, Jo-Wilfried Tsonga a eu un tirage au sort plutôt favorable, le Français va devoir mettre la barre haute d'entrée de jeu. Pour donner le ton. Pour afficher la couleur. Face à Jan Hajek, 121e au classement ATP, Tsonga part logiquement favori. L'an passé, le Tchèque s'était incliné dès le premier tour face au Suisse Stanislas Wawrinka tandis que Tsonga, tête de série N.17, s'était hisser en huitièmes pour la deuxième année consécutive. Côté résultat, Tsonga reste sur une défaite face à Roger Federer au deuxième tour du tournoi de Rome.

Si son entame de saison sur terre battue n'a pas été transcendante (un 8e de finale à Madrid et à Estoril, un deuxième tour à Monte Carlo et Rome), le Manceaux revendique néanmoins une belle forme : "Ca va super bien. Je n'ai mal nulle part. Je joue sans pépin depuis deux ou trois mois, ça ne m'était encore jamais arrivé depuis que j'ai commencé le tennis ! J'ai pu travailler comme il faut, je veux continuer à en profiter un peu. [...] Ca me permet d'arriver à Roland-Garros avec de l'envie et tout ce qu'il faut". Si le corps répond bien, le mental devra également suivre. A voir donc si Tsonga a su gérer sa séparation avec son entraîneur Eric Winogradski, qui veillait sur lui depuis sept ans. A ceux qui s'inquiètent, Jo-Wilfried Tsonga se veut rassurant : "J'ai travaillé physiquement, j'ai joué et je n'ai pas d'entraîneur attitré, voilà! Mais j'ai des conseils de plein de gens. On a à recevoir de tout le monde. Je ne suis pas seul, j'ai plein de gens autour de moi."

En cas de victoire, cette après-midi face à Jan Hajek, Jo-Wilfried Tsonga aura pour futur adversaire le vainqueur du match entre le Russe Igor Andreev et le Français Florent Serra.

Isabelle Trancoën