Etape 16 : Thor Hushovd, le champion du monde, s'impose encore
Etape 16 : Thor Hushovd, le champion du monde, s'impose encore | AFP - PASCAL PAVANI

Thor de force

Publié le , modifié le

Deuxième victoire personnelle sur ce Tour 2011 pour Thor Hushovd qui s'impose entre Saint-Paul-Trois-Chateaux et Gap lors d'une 16e étape folle qui a vu Alberto Contador mettre le feu aux poudres. Evans a suivi et passe deuxième au général, Thomas Voeckler a tenu bon et Andy Schleck a perdu de précieuses secondes dans la dernière descente.

Des conditions dantesques (pluie et vent), des risques de chutes, un parcours accidenté, une échappée royale, un Alberto Contador en partie retrouvé, un maillot jaune encore héroïque et un vainqueur homérique : la 16e étape, pourtant présentée comme une journée de transition, a tenu toutes ses promesses !

Alléchés par la possibilité d'un raid au long cours, les attaquants du jour ne perdent pas de temps et placent quelques démarrages dès les premiers kilomètres. Sereins, Voeckler et ses Europcar parviennent à juguler ces offensives suffisamment longtemps avant de pouvoir lâcher du lest. Ils lèvent subitement de pied quand une échappée composée d'adversaires peu dangereux au classement général prend définitivement forme à 60 kilomètres de l'arrivée. Parmi les fuyards, autour de l'inusable Jérémy Roy, on retrouve Tony Martin (HTC), Thor Hushovd et Ryder Hesjedal (Garmin), Alan Perez (Euskaltel), Andriy Grivko (Astana), Dris Devenyns (Quick Step), Marco Marcato (Vacansoleil), Edvald Boasson Hagen (Sky) et Mikhail Ignatiev (Kathusa). Que des sacrés clients !

Le peloton laisse filer en se bornant à maintenir l'écart dans des proportions raisonnables. Il ne fait désormais plus de doute que l'étape reviendra à l'un des dix fuyards. Mais lequel ? Le col de Manse, col classé en deuxième catégorie dont le sommet est placé à dix kilomètres de l'arrivée, est le terrain idéal pour décanter une telle situation. Mikhail Ignatiev, l'un des meilleurs grimpeurs du lot, tire le premier mais le Russe est contré par Hesjedal, suivi par les deux Norvégiens, Boasson-Hagen et Hushovd.

Le réveil de Contador

Derrière, sensation avec une attaque d'Alberto Contador ! L'Espagnol, que l'on pensait toujours en convalescence, surprend tout son monde par son panache mais il est repris par Fabian Cancellara qui ramène dans son sillage les frères Schleck, Evans et… Thomas Voeckler, vigilant. Le triple vainqueur du Tour, superbe de vaillance, ne se décourage pas, multiplie les démarrages meurtriers et les adversaires finissent par lâcher, les frères Schleck, Ivan Basso et Voeckler entres autres ! Seuls Cadel Evans et Samuel Sanchez parviennent à suivre la roue de nouveau aérienne d'Alberto Contador.

Dans la descente vers Gap, Hushovd tente de fausser compagnie à son coéquipier Hesjedal ainsi qu'à son compatriote Boasson-Hagen, sans réussite. Thomas Voeckler, en spécialiste du genre, négocie parfaitement la plongée vers l'arrivée et comble un peu son retard sur le trio Contador-Sanchez-Evans. Ce dernier en profite lui aussi pour prendre quelques précieuses secondes sur les deux Espagnols. L'Australien, désormais 2e au général à 1'45 de Voeckler, est le grand gagnant du jour, alors qu'Andy Schleck, à la dérive dans la descente, paye cash cette lacune dans cet exercice et perd plus d'une minute sur Contador. Au final de cette étape à rebondissements, Thor Hushovd, magnifiquement lancé par Hesjedal, signe sa 16e victoire sur le Tour de France en devançant Boasson-Hagen. Heureuse Norvège...

Voir la video

Julien Lamotte