Thomas Voeckler (Europcar)
Thomas Voeckler (Europcar) | JEFF PACHOUD / AFP

Thomas Voeckler : "Je ne caresse pas les pédales"

Publié le , modifié le

La star de l’équipe Europcar n’a pas fait le chrono normand à fond. Largué au classement général, l’Alsacien s’est économisé pour garder du jus avant les grosses échéances de la dernière semaine. Il a néanmoins apprécié l’engouement de la foule même s’il déplore le manque de vigilance des parents.

Thomas Voeckler n’a pas renoncé à briller sur ce Tour de France mais il ne s’attendait pas à le faire sur ce premier contre-la-montre individuel pour rouleurs. « Comme le vent est en partie favorable, on ne peut pas dire que ce soit véritablement galère », a-t-il confié. « Pour la majorité des coureurs, ceux qui ne jouent pas le général, ça s’est bien passé. Je ne me suis pas fait mal aux pattes même s’il faut faire attention à être dans les délais vu que Tony Martin a fait un super temps », a-t-il poursuivi avant de mettre en garde les nombreuses familles présentes au sujet de la sécurité.

"J'ai eu peur pour les enfants"

« Il y a un monde fou. L’arrivée, c’est trompeur parce qu’on sait que le Mont-Saint-Michel est difficile d’accès, mais sinon, c’est énorme. Je sais que j’ai eu peur. Il faut rester très concentré même si on ne le fait pas à 100%. J’en profite d’ailleurs pour passer un message. On est super heureux de voir des gens qui nous encouragent, mais on a vraiment peur pour les enfants qui sont sur le bord de la route. Pas pour nous, des chutes on en a toute l’année. Mais si on percute un enfant à 50 ou 60 km/h, il risque d’avoir beaucoup de mal. Il faut que les parents fassent vraiment très attention. Il faut vraiment tenir les enfants par le bras. C’est le père de famille qui dit ça. Quand j’avais 20 ans, je ne pensais pas au danger », a souligné le 4e de la Grande Boucle 2011.

« Sinon, ça va mieux depuis quelques jours », a-t-il conclu avec le sourire qu’on lui connaît quand il recouvre la forme. « J’ai retrouvé de bonnes sensations. Dimanche, j’avais passé une sale journée alors ça m’a remis quelques doutes. Mais j’ai aussi de l’expérience. Je sais que ce n’est pas parce qu’on n’est pas bien trois jours qu’on ne peut pas être bien après. Je ne peux pas vous dire que je caresse les pédales mais ça pourrait être pire aussi ».

Vidéo: Thomas Voeckler à l'arrivée

Voir la video

> Retrouvez Thomas Voeckler et toute l'équipe Europcar dans "La Belle Echappée" tous les jours dans l'Après Tour et sur Francetvsport.fr