Thibaut Pinot (FDJ.fr)
Thibaut Pinot (FDJ.fr) | Marcel Sanel

Thibaut Pinot abandonne avant la 16e étape

Publié le , modifié le

Au lendemain de la journée de repos et avant de prendre le départ de la 16e étape, Thibaut Pinot (FDJ.fr) a abandonné sur le Tour de France. Victime d'une angine, mais surtout en grande souffrance depuis le début de la Grande Boucle, tant physiquement que psychologiquement, le coureur de 23 ans a préféré s'arrêter. Un an après avoir fini sur les Champs-Elysées son premier Tour de France en 10e place, le grimpeur n'a pas vécu un bon mois de juillet. Il pointait en 52e position du classement général, à 1h05'25" de Chris Froome.

"Cela fait quatre jours qu'il a une angine. Il a fait des analyses de sang hier et les résultats ne sont pas bons. Je ne veux pas compromettre sa fin de saison", a indiqué Marc Madiot, le directeur sportif de la FDJ.fr au sujet de l'abandon de son protégé. Arrivé sur la Grande Boucle avec de grandes ambitions nées de sa 10e place l'an dernier et de sa victoire d'étape, Thibaut Pinot n'a jamais été à la fête lors de ce Tour de France 2013.

Lors de la première étape de montagne, menant le peloton à Ax-3 Domaines, le coureur français a concédé six minutes sur le vainqueur Froome. Mais ce n'est pas tant le débit chronométrique qui lui a fait mal, mais cette descente du col de Pailhères, où il a été tétanisé, incapable de suivre les meilleurs qu'il avait accompagnés dans l'ascension. Le lendemain, pour rallier Bagnères-de-Bigorre, le Franc-Comtois a lâché plus de 25 minutes, encore une fois bloqué au moment de la 2e descente du jour. "Dans la tête, je n'y suis plus. Une fois que dans la tête ça lâche, il n'y  a plus grand-chose qui va", avait-il alors avoué. "Le Tour de France, ça ne se bâche pas même si dans la tête on a envie de  tout plaquer, de rentrer et passer à autre chose. On est sur le Tour et je me dois de me battre". Il a tenu une semaine de plus, mais même la journée de repos n'a rien pu pour améliorer sa situation, aggravée par une angine.  "On n'a pas eu le choix. Hier (lundi), ça n'allait pas mieux. On attendait  de voir comment se passait la nuit. Il a encore passé une nuit galère avec la  fièvre. Ce n'était pas possible, il n'aurait pas été capable de prendre le  départ", a déclaré Julien Pinot, son frère et entraîneur. "C'est très très dur pour lui. Il y a eu la déception de la première  semaine et maintenant il y a ça par-dessus. Il ne voulait vraiment pas quitter  le Tour. Après ce qui s'est passé dans les Pyrénées, il s'était remobilisé,  remotivé, il avait retrouvé le moral. Tout laissait envisager une belle  dernière semaine", a-t-il ajouté.

Un an après son entrée fracassante dans la Grande Boucle, Thibaut Pinot sort par la petite porte. Mais il a certainement beaucoup appris de ces quinze premiers jours.

Vidéo: le médecin de la FDJ explique les raisons de l'abandon