Tessa impératrice d'Autriche

Tessa impératrice d'Autriche

Publié le , modifié le

La Française Tessa Worley a remporté le Géant de Semmering en Autriche devant les Allemandes Maria Riesch et Kathrin Hoelzl et conforte, grâce à ce troisième succès de rang, son avance en tête de la Coupe du monde de la spécialité. En tête à l'issue de la première manche, la skieuse du Grand Bornand a su gérer la pression pour s'imposer en patronne. Sa compatriote Marion Bertrand est 21e, Barthet et Barioz 28e et 29e.

Cette fois, il n'y a pas eu de suspense. Vainqueur de ses deux derniers Géants, à Aspen et St-Moritz, avec seulement un centième d'avance, Tessa Worley a mis des distances. Et de quelle manière ! Impressionnante d'aisance lors de la première manche, qu'elle bouclait devant Tania Maze et Maria Riesch, la Française a réalisé un second run extraordinaire. Alors que son avance sur Riesch avait fondu dès le premier intermédiaire, Worley en a remis une couche dans la partie technique pour finalement s'imposer avec 62 centièmes d'avance sur la championne allemande ! Une démonstration qui va certainement marquer les esprits  de ses rivales et notamment celui de sa concurrente directe en Géant, Vikotorio Rebensburg. Neuvième au final, l'Allemande a laissé quelques plumes après une première manche catastrophique (28e).

Les Allemandes peuvent néanmoins se consoler avec les places d'honneur glanées par Riesch (qui repasse devant Vonn au général) et Hoelzl. Pour la première nommée, qui n'a jamais triomphé en géant, le coup est passé près mais Worley était trop forte aujourd'hui. Nullement impressionnée par le fait de porter le dossard rouge pour la première fois de la saison, la "puce" tricolore a prouvé qu'elle savait résister à la pression. "Je suis très heureuse", déclarait-elle après la course. Trois victoires de suite, c'est énorme ! Mais il faut que ça continue. La différence avec les saisons précédentes, c'est que je fais moins de fautes", analysait la nouvelle terreur de la spécialité.

Interview de Tessa Worley

- Vous ne vouliez plus être la skieuse d'une seule victoire par hiver. Alors quel sentiment procure le fait d'en enchaîner trois ?
- "C'est génial ! J'ai l'impression d'être sur un petit nuage. Pourtant à chaque fois, ce n'est jamais fait et je me dis que cela va être difficile. Aujourd'hui, j'étais soulagée en arrivant à la fin de la deuxième manche. Ce n'est jamais une position évidente quand on est en tête de la première manche. Il faut gérer. Alors quand on arrive en bas et qu'on voit qu'on a fait le boulot, c'est génial. En première manche, j'ai eu une piste vraiment parfaite, je me suis fait plaisir. En deuxième manche, j'ai senti que j'avais commis des erreurs, que je n'avais pas été assez incisive sur des portes qui étaient importantes. Mais il fallait continuer. Malgré tout, cela a marché. Je suis super contente!"
- Contrairement à vos deux précédentes victoires, celle-ci n'a pas été gagné d'un seul centième. Est-ce que la manière vous importe ou seul le résultat compte pour vous ?
- "C'est vrai que l'important est le résultat parce que l'avance ne compte pas vraiment. Mais l'avance est là, et je suis contente car cela veut dire que j'ai fait une bonne course."
- Plusieurs se demandent s'il y a un secret derrière cette domination...
- "Si je savais mon secret, je gagnerai tous les jours. Et le ski alpin ne se passe pas comme cela. J'essaie de skier le plus solidement possible, être le plus engagée possible. C'est un peu la limite à trouver en n'allant pas tout droit et ne pas faire des ronds entre les portes. J'ai un peu trouvé le compromis. Après chaque course, la confiance monte un peu d'un cran. Mais la confiance est aléatoire, car il faut refaire tout le boulot à chaque course. Même si on a gagné trois courses avant, on n'est pas sûre de gagner la quatrième."

Le classement final :

1. Tessa Worley (FRA) 2:09.66 (1:04.47 + 1:05.19)
2. Maria Riesch (GER) 2:10.28 (1:04.96 + 1:05.32)
3. Kathrin Hoelzl (GER) 2:10.44 (1:05.07 + 1:05.37)
4. Elisabeth Goergl (AUT) 2:10.51 (1:05.40 + 1:05.11)
5. Julia Mancuso (USA) 2:10.83 (1:06.15 + 1:04.68)
6. Tina Maze (SLO) 2:10.95 (1:04.65 + 1:06.30)
7. Lindsey Vonn (USA) 2:11.06 (1:05.52 + 1:05.54)
8. Kathrin Zettel (AUT) 2:11.18 (1:05.57 + 1:05.61)
9. Viktoria Rebensburg (GER) 2:11.41 (1:06.89 + 1:04.52)
10. Fabienne Suter (SUI) 2:11.51 (1:06.08 + 1:05.43)
11. Tanja Poutiainen (FIN) 2:11.65 (1:05.95 + 1:05.70)
12. Manuela Moelgg (ITA) 2:11.77 (1:05.94 + 1:05.83)
12. Stefanie Koehle (AUT) 2:11.77 (1:06.04 + 1:05.73)
14. Anja Paerson (SWE) 2:11.79 (1:06.09 + 1:05.70)
15. Sarah Schleper (USA) 2:11.81 (1:06.34 + 1:05.47)
16. Andrea Fischbacher (AUT) 2:11.94 (1:05.86 + 1:06.08)
17. Maria Pietilae-holmner (SWE) 2:11.98 (1:05.69 + 1:06.29)
18. Anemone Marmottan (FRA) 2:12.05 (1:06.02 + 1:06.03)
18. Michaela Kirchgasser (AUT) 2:12.05 (1:06.01 + 1:06.04)
20. Denise Karbon (ITA) 2:12.24 (1:06.42 + 1:05.82)
21. Marion Bertrand (FRA) 2:12.29 (1:06.47 + 1:05.82)
22. Marlies Schild (AUT) 2:12.35 (1:06.34 + 1:06.01)
23. Marie-Michele Gagnon (CAN) 2:12.36 (1:06.32 + 1:06.04)
23. Jessica Lindell-vikarby (SWE) 2:12.36 (1:06.38 + 1:05.98)
25. Irene Curtoni (ITA) 2:12.46 (1:06.79 + 1:05.67)
26. Eva-Maria Brem (AUT) 2:12.55 (1:07.00 + 1:05.55)
27. Lena Duerr (GER) 2:12.68 (1:06.87 + 1:05.81)
28. Anne-Sophie Barthet (FRA) 2:12.74 (1:07.15 + 1:05.59)
29. Taina Barioz (FRA) 2:12.89 (1:06.59 + 1:06.30)
30. Giulia Gianesini (ITA) 2:21.22 (1:06.09 + 1:15.13)

Les classements du championnat du monde

Classement général de la Coupe du monde (après 12 épreuves sur 37):
1. Maria Riesch (GER) 658 points
2. Lindsey Vonn (USA) 617
3. Elisabeth Goergl (AUT) 416
4. Tanja Poutiainen (FIN) 380
5. Tina Maze (SLO) 373
6. Julia Mancuso (USA) 339
7. Tessa Worley (FRA) 332
8. Viktoria Rebensburg (GER) 279
9. Kathrin Hölzl (GER) 246
10. Marlies Schild (AUT) 231
...
18. Anémone Marmottan (FRA) 136
29. Nastasia Noens (FRA) 79
33. Ingrid Jacquemod (FRA) 71
35. Marie Marchand-Arvier (FRA) 65
38. Taïna Barioz (FRA) 58
41. Marion Rolland (FRA) 54
60. Margot Bailet (FRA) 28
63. Sandrine Aubert (FRA) 25

. Classement de la Coupe du monde de géant (après 4 épreuves):
1. Tessa Worley (FRA) 332 pts
2. Viktoria Rebensburg (GER) 235
3. Kathrin Hölzl (GER) 200
4. Tanja Poutiainen (FIN) 180
5. Maria Riesch (GER) 166
...
9. Anémone Marmottan (FRA) 116
16. Taïna Barioz (FRA) 58

Julien Lamotte