Madison Keys
Madison Keys remporte le tournoi de Charleston | AFP

WTA/Charleston : Madison Keys renoue avec la victoire

Publié le , modifié le

L'Américaine Madison Keys a renoué dimanche avec la victoire sur le circuit WTA après 18 mois de disette, en s'adjugeant le tournoi de Charleston, aux Etats-Unis.

Premier titre sur terre battue, première victoire face à Caroline Wozniacki (7-6 (7/5), 6-3, en finale), première semaine couronnée de succès avec un nouvel entraîneur, Juan Toredo, c'est peu dire que Madison Keys va se souvenir de son séjour en Caroline du Sud. "Je me sens toujours à la maison ici, mais cette année, c'était vraiment particulier", a-t-elle souligné. "Gagner un grand titre comme celui-ci est quelque chose d'énorme pour moi, je me suis sentie très à l'aise durant tout le tournoi", a poursuivi la droitière.

Pour se hisser en finale, l'Américaine a fait mordre la poussière à la Lettone Jelena Ostapenko et à sa compatriote et grande amie Sloane Stephens, deux lauréates de tournoi du Grand Chelem. Sa dernière finale, lors de l'US Open 2017, Keys l'avait disputée justement contre Stephens, qui l'avait surclassée 6-3, 6-0, un revers qui avait laissé des traces.

"Toute la semaine, j'ai eu l'impression d'avoir à gagner des petites batailles contre moi-même", a reconnu la 18e mondiale qui sera 14e au classement WTA lundi. En finale, contre Wozniacki à qui elle n'avait jamais pris un set en deux précédentes confrontations, Keys, 24 ans, a toujours fait la course en tête. "J'ai très bien servi, je l'ai mise constamment sous pression en retours et en tenant les échanges", s'est-elle félicitée.

Quatrième titre en carrière 

Elle a décroché le quatrième titre de sa carrière, le premier depuis Stanford en août 2017, sur sa première balle de match, une volée gagnante. Même si elle avait atteint le dernier carré à Roland-Garros en 2018, Keys doutait encore de ses capacités sur terre battue. "Je commence à croire petit à petit que je peux bien jouer sur cette surface", a-t-elle avoué.

De son côté, Wozniacki, qui disputait sa 3e finale à Charleston, après 2009 (défaite) et 2011 (titre), court toujours après son premier sacre sur terre battue depuis mai 2011 (Bruxelles). Mais l'ancienne N.1 mondiale, désormais 13e au classement WTA, s'est elle-aussi rassurée avant son retour en Europe pour la saison sur l'ocre. "Mon amour pour la terre battue n'a pas toujours été là, mais cette semaine a été belle et de belles choses son possibles dans les semaines à venir", a espéré la Danoise, conseillée cette semaine par l'Italienne Francesca Schiavone, sacrée à Roland-Garros en 2011.

AFP