Serena Williams est en finale de Toronto.
Serena Williams est en finale de Toronto. | Vaughn Ridley / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

WTA : Serena Williams retrouvera Andreescu en finale à Toronto

Publié le , modifié le

Serena Williams a eu besoin de trois sets pour venir à bout de Marie Bouzkova en demi-finale du tournoi WTA de Toronto samedi (1-6, 6-3, 6-3). En finale, elle retrouvera l'attraction du tournoi : la jeune Canadienne de 19 ans Bianca Andreescu, tombeuse de Bouchard, Kasatkina, Bertens, Pliskova et enfin Sofia Kenin samedi en demi-finale (6-4, 7-6 (7/5)).

Ouf ! Serena Williams a surmonté l'étonnante Tchèque Marie Bouzkova, samedi, pour se qualifier pour la finale du tournoi WTA de Toronto, où elle défiera la pépite locale Bianca Andreescu.

Issue des qualifications, Bouzkova a posé d'énormes problèmes à l'Américaine, triple vainqueur du tournoi canadien et qui s'en est finalement sortie en trois sets 1-6, 6-3, 6-3.

500e victoire sur dur pour Serena

Pour atteindre le dernier carré, Bouzkova, 21 ans et 91e mondiale, a notamment éliminé l'Américaine Sloane Stephens, vainqueur de l'US Open 2017, Jelena Ostapenko, sacrée à Roland-Garros la même année, mais surtout l'ancienne N.1 mondiale Simona Halep, qui a remporté Wimbledon il y a un peu plus d'un mois.

Mais c'est bien Williams (37 ans), désormais détentrice de 500 victoires sur dur, qui affrontera la pépite locale Bianca Andreescu (19 ans) dans un duel de générations, puisque presque 20 ans séparent les deux joueuses. Un sacre au Canada offrirait à la "reine Serena" son premier titre depuis sa victoire à l'Open d'Australie 2017, sa 23e levée en Grand Chelem.

"Je dois seulement être plus régulière et ne pas faire autant d'erreur. Je dois être prête à frapper un millier de balles s'il le faut", a confié Serena Williams. "Dans le premier set, je cherchais à en faire un peu trop alors j'ai dû adapter mon jeu", a-t-elle ajouté.

Première Canadienne en finale depuis 1969

Andreescu est elle devenue la première Canadienne à atteindre la finale du tournoi canadien depuis 1969 en dominant l'Américaine Sofia Kenin, 20 ans, 6-4, 7-6 (7/5).

La jeune Canadienne de 19 ans n'a jamais fait mieux qu'un 2e tour en Grand Chelem mais elle s'est fait un nom sur le circuit en s'imposant à Indian Wells en mars.

"Je sors de deux mois compliqués", a expliqué celle qui revient de blessure, un problème à une épaule qui l'avait contraint à faire une croix sur Roland-Garros, et qui effectue à Toronto son retour sur les courts. "Tout ce que je peux dire, c'est que je suis heureuse d'être de retour. Mon épaule va bien. Je suis en finale de la Rogers Cup. La vie est vraiment géniale!"