Serena Williams
Serena Williams | AFP

WTA Auckland : Serena Williams met fin à trois ans de disette en dominant Jessica Pegula en finale

Publié le , modifié le

Inépuisable. Serena Williams a remporté ce dimanche à Auckland le 73e titre de sa carrière, le premier depuis l’Open d’Australie 2017. L’Américaine de 38 ans a dominé sa compatriote Jessica Pegula en finale (6-3, 6-4).

Des mois qu’elle attendait ça. En s’adjugeant le titre à Auckland (Nouvelle-Zélande) ce dimanche, Serena Williams a mis fin à une disette longue de 1080 jours, soit quasiment trois années sans le moindre trophée. Elle a logiquement battu sa compatriote Jessica Pegula en finale, et par la même occasion mis fin à sa triste série de cinq finales consécutives perdues depuis son retour à la compétition en mars 2018. 

Après Wimbledon et l’US Open en 2018 et 2019, et le tournoi de Toronto l’an dernier, l’Américaine de 38 ans - mère d'une petite Olympia née en septembre 2017 - ne voulait pas buter une nouvelle fois sur la dernière marche. Celle qui court toujours après le record de Margaret Court en Grand Chelem (24 titres) s’est tout de même fait quelques frayeurs, en sauvant pas moins de quatre balles de double break d’entrée de jeu.

1er titre depuis l'Open d'Australie 2017

Largement favorite face à sa compatriote, 82e joueuse mondiale, Serena Williams s’est néanmoins vite remis dans le droit chemin en prenant le jeu à son compte. La protégée de Patrick Mouratoglou s’est appuyée sur une excellente première balle (74% de réussite) pour s’adjuger finalement la première manche 6-4.

Elle a ensuite continué son cavalier seul sans ne plus jamais être véritablement inquiétée par la surprenante tombeuse de Caroline Wozniacki en demi-finale. Bien décidée à s’adjuger son premier titre depuis l’Open d’Australie 20017 – à l’époque remportée face à sa grande sœur Venus – la 10e joueuse mondiale a conclu ce match sur un énième coup gagnant sur son service, et a pu laisser éclater sa joie. Un énorme soulagement pour la joueuse tête de série numéro 1 à Auckland. Peut-être la victoire qu’il lui fallait pour se libérer enfin, et enchaîner en Grand Chelem dans quelques semaines à Melbourne ?