Wozniacki Masters
Caroline Wozniacki au Masters de Singapour | ROSLAN RAHMAN / AFP

Wozniacki domine Venus Williams et s'adjuge le Masters

Publié le , modifié le

Caroline Wozniacki a remporté le Masters dames en dominant en finale Venus Williams (6-4, 6-4) dimanche à Singapour. La Danoise,qui n'avait jamais gagné lors de ses sept duels face à l'Américaine, a renversé les pronostics en se montrant agressive. L'aînée des soeurs Williams, la seule des huit concurrentes sur la ligne de départ à avoir déjà soulevé le trophée Billie Jean King (2008) a bien tenté d'imposer son physique et s'est accrochée, débreakant à deux reprises dans le 2e set, mais elle a fini par céder.

C'est la plus belle victoire de sa carrière pour Caroline Wozniacki , 27 an, qui avait été N.1 mondiale mais n'avait jamais gagné de grand tournoi. La Danoise Caroline Wozniacki a gagné le plus beau titre de sa carrière au Masters en battant l'Américaine Venus Williams en finale en deux sets 6-4, 6-4, dimanche à Singapour.Wozniacki, 27 ans, avait été N.1 mondiale mais n'avait jamais gagné de grand tournoi. Elle a dominé en finale l'aînée des Williams, finaliste la plus âgée de l'histoire à 37 ans.*

Wozniacki reçoit le trophée

Mais ni avant ce sommet ni après elle n'avait pu soulever un trophée majeur, échouant deux fois en finale de Grand Chelem, à l'US Open, en 2009 puis en 2014. Personnalité facétieuse réputée pour son goût des blagues, elle s'est un peu dispersée par la suite en consacrant du temps à des activités extra-sportives, notamment des photos de mode. On a aussi parlé d'elle à la rubrique "people" au moment de son idylle avec le golfeur Rory McIllroy. 

La saison 2017 a été celle du retour au premier plan de cette joueuse dont le jeu basé sur la régularité du fond du court et un bon service n'a rien de fantaisiste. Grâce à des résultats solides -- sept finales dont un titre à Tokyo avant le Masters -- elle est revenue dans le top 10 après deux ans d'absence. Elle occupera la troisième place à la WTA lundi. 
"Ça a été une année incroyable! La saison passée a été compliquée à cause des blessures, mais je me suis battue pour revenir", a-t-elle dit. La joueuse danoise, d'origine polonaise -- son père et entraîneur lui parle dans sa langue natale aux changements de côté -- a largement dominé Venus Williams grâce à son jeu économe en fautes directes (8 seulement dans tout le match, contre 32 à l'Américaine), jusqu'à mener 6-4, 5-0.
De façon compréhensible pour une joueuse qui avait échoué si souvent près du but, elle s'est alors crispée, permettant à l'aînée des Williams de revenir à 5-4 après avoir servi deux fois en vain pour le match. mais finalement, elle est parvenue à conclure dans un ultime break décisif. 

francetv sport @francetvsport