Jelena Ostapenko
Jelena Ostapenko s'est hissée en finale du tournoi de Linz. | ROB PRANGE / SpainDPPI / DPPI

Tournoi de Linz : Le duo Bartoli-Ostapenko s'offre une finale à Linz

Publié le , modifié le

Pour son premier tournoi sous la houlette de Marion Bartoli, la Lettone Jelena Ostapenko a réussi à se hisser jusqu'en finale sur les courts de Linz en remportant un long combat face à Ekaterina Alexandrova (1-6, 7-6, 7-5). Et pourquoi pas en profiter pour remporter son premier trophée depuis plus de deux longues années ?

Un duo parti pour durer ? Entraîneuse de Jelena Ostapenko pour la semaine autrichienne, Marion Bartoli semble plutôt bien réussir à sa nouvelle protégée. Alors que les deux joueuses avaient annoncé "une collaboration temporaire", pour voir "si le feeling passe", leur union porte déjà ses fruits. Pour preuve : malgré un premier set bâclé et trois balles de matches sauvées, Jelena Ostapenko a réussi à renverser la numéro 35 mondiale, Ekaterina Alexandrova, en trois sets (1-6, 7-6, 7-5) afin de rejoindre Cori Gauff en finale du tournoi WTA de Linz.

Mais ce n'était pas gagné. Alors que rien n'annonçait une victoire de la Lettone de 22 ans, au fond du trou depuis sa demi-finale lors de Wimbledon 2018 et complètement hors du coup en début de rencontre, Jelena Ostapenko a inversé la tendance. L'influence de Marion Bartoli y est peut-être pour quelque chose. Lâchant littéralement une première manche à la suite de laquelle il semblait difficile de se relever (1-6), Jelena Ostapenko a parfaitement réagi, telle qu'on l'a connaissait à l'époque de son titre glané à Roland-Garros (2017), pour remporter un deuxième set au forceps (7-6). Galvanisée par son regain d'énergie, elle n'avait plus qu'à tenir son service en attendant de terminer la partie sur une faute directe d'une Alexandrova incrédule. La Russe, actuelle 35e joueuse mondiale, n'avait encore jamais perdu face à Ostapenko, en quatre rencontres disputées.

Cori Gauff dans le viseur

Pour espérer soulever un trophée pour la première fois depuis celui de Séoul en septembre 2017, Jelena Ostapenko devra batailler avec la prodigieuse Cori Gauff. A tout juste 15 ans et demi, la très jeune américaine devra composer avec la pression d'une première finale sur le circuit WTA. Mais la 110e joueuse mondiale n'est pas à une preuve de maturité prête : tombeuse d'Andrea Petkovic en deux sets secs (6-4, 6-4), l'Américaine a été breakée en tout début de match avant d'inverser parfaitement la tendance, deux jours après son prestigieux succès face à Kiki Bertens en quarts de finale. "C'est vraiment irréel, ma première finale WTA", a réagi Gauff, qui avait intégré le tableau principal autrichien en tant que lucky-loser.