Simona Halep
La Roumaine Simona Halep | AFP - FREDERIC J. BROWN

Simona Halep arrache le titre à Indian Wells

Publié le , modifié le

En battant Jelena Jankovic (N.18) en finale du tournoi d'Indian Wells 2-6, 7-5, 6-4 après 2h37 de jeu, Simona Halep (N.3) a décroché son troisième titre de la saison. La Roumaine a éprouvé bien des difficultés pour se défaire de la Serbe, qui ne l'avait battue qu'une fois en quatre duels jusque-là. Après Shenzen et Dubaï, la 3e mondiale poursuit son bon début de saison.

Jelena Jankovic a bien profité du tournoi d'Indian Wells pour se refaire une santé. Elle aurait pu réaliser un énorme coup. Après n'avoir jamais gagné plus de deux matches de suite depuis le début de la saison, la Serbe a bien failli décrocher le premier titre de sa saison, le premier depuis Bogota en 2013. Cela fait un bail qu'elle n'a plus soulevé le moindre trophée en vainqueur. Mais Simona Halep a finalement empêché l'ancienne N.1 mondiale de parvenir à ses fins. Le combat a été intense, terrible. Mais la Serbe, comme trop souvent, a craqué, commettant notamment sa 9e double-faute du match pour offrir la première et décisive balle de match sur son service. La Roumaine ne l'a pas laissé filer. Après 2h38 de jeu, Halep s'impose, pour son 11e titre en carrière. Et Jankovic peut nourrir des regrets.

"Mon tennis n'était pas vraiment en place aujourd'hui, mais je me suis  battu et je me suis concentré sur le point suivant. C'est une victoire  incroyable", a souligné la Roumaine qui avait appris le décès d'un de ses  cousins juste avant le début du tournoi. "Simona ne s'est jamais découragée: à la fin après presque trois heures de  jeu, elle a gagné, elle est plus jeune que moi", a tenté de sourire Jankovic,  coutumière de ce genre d'effondrement en plein match.

Plus agressive, plus offensive, la Serbe, sacrée ici en 2010, a d'abord submergé son adversaire par la puissance et la  précision de son redoutable revers à deux mains. Mais à 4-3 en sa faveur dans le second set, le jeu de Jankovic a commencé à  se dérégler avec trois double-fautes. Elle a fini par gagner ce jeu, mais il a marqué un tournant dans cette  rencontre, dont la qualité a alors singulièrement baissé (61 fautes directes et  neuf double-fautes pour Jankovic, 47 et trois pour Halep). Beaucoup plus attentiste, Jankovic a alors engagé de longs échanges en  attendant que son adversaire commette des fautes: une stratégie guère payante,  puisque dans le même temps, Halep retrouvait peu à peu son jeu. Jankovic, 30 ans, a servi pour le titre à 5-4, mais a perdu sa mise en jeu,  puis le set 7-5. Et quand il s'est agi de rester en vie au 3e set, elle a craqué. Il faut dire que les deux joueurs ont cumulé un total de 18 breaks dans la rencontre.