Serena Williams triomphe à Cincinnati

Serena Williams triomphe à Cincinnati

Publié le , modifié le

La N.1 mondiale Serena Williams a envoyé un message fort à la concurrence à une semaine de l'US Open en remportant dimanche le tournoi de Cincinnati.

L'Américaine de 32 ans a disposé facilement en finale de la Serbe Ana  Ivanovic 6-4, 6-1 en un peu plus d'une heure de jeu. Williams s'est adjugée le 62e titre de sa carrière, son cinquième de  l'année après Brisbane, Miami, Rome et Stanford. Elle ne s'était imposée jamais à Cincinnati où elle avait atteint la finale  en 2013.

"Je suis très contente d'avoir enfin gagné à Cincinnati, c'était vraiment  une très belle semaine pour moi", a déclaré Williams, qui a enchaîné pour la  première fois depuis octobre 2007 trois tournois en trois semaines. Sa déconvenue de Wimbledon (élimination en simple dès le troisième tour,  abandon en double à cause d'un malaise) semble presque oublié. Depuis son retour sur ciment, elle s'est imposée à Stanford, a buté sur sa  soeur Venus en demi-finale à Montréal et a balayé Ivanovic dimanche.

"Je suis de retour, je joue avec plus de constance, je suis impatiente de  disputer l'US Open", a-t-elle reconnu alors qu'elle n'a pas dépassé les  huitièmes de finale lors des trois précédents tournois du Grand Chelem. La finale contre Ivanovic a été de fait son match le plus abouti de ces  trois dernières semaines malgré un début de match timide.

Breakée d'entrée par Ivanovic, elle a attendu d'être menée 3-1 pour se  réveiller et prendre l'ascendant sur son adversaire qui avait bataillé pendant  deux heures et demie la veille et repoussé deux balles de match pour battre la  Russe Maria Sharapova. "J'ai beaucoup appris de ces dernières semaines", a conclu Williams.

Ivanovic, elle, va renouer lundi avec le top 10 mondial pour la première  fois depuis cinq ans, un retour dans l'élite qui arrive à point nommé avant  l'US Open. "C'était une belle semaine pour moi ici, j'ai hâte de disputer l'US Open,  c'est pour moi le tournoi du Grand Chelem le plus excitant de l'année", a  prévenu l'ancien N.1 mondiale.

AFP