Serena Williams, forfait mais applaudie

Serena Williams, forfait mais applaudie

Publié le , modifié le

Le retour de Serena Williams à Indian Wells après quatorze années de boycott ne s'est pas terminé par un triomphe, mais le public qui l'avait autrefois conspuée, l'a applaudie, malgré son forfait pour sa demi-finale.

Victorieuse mais vilipendée en 2001, forfait mais acclamée en 2015, Serena  Williams avait donc vu juste. "Le tennis a beaucoup avancé et moi aussi", avait-elle expliqué en février  pour justifier son retour dans le désert californien après quatorze années de  boycott. Elle en a eu la preuve vendredi soir: venue sur le Stadium N.1 pour  annoncer son forfait pour sa demi-finale contre Simona Halep, la N.1 mondiale a  été chaleureusement applaudie par le public, à l'exception de quelques très  rares cris de désapprobation. "Je me suis blessée au genou droit à l'entraînement il y a quelques jours  et aujourd'hui, je ne pouvais plus marcher en me levant", a-t-elle expliqué.

"Je reviendrai l'année prochaine", a assuré la N.1 mondiale avant de signer  des autographes à des spectateurs la remerciant d'être revenue "à la maison" ou  lui souhaitant un prompt rétablissement. Quatorze ans plus tôt, la famille Williams avait fait face à l'hostilité  des spectateurs d'Indian Wells qui n'avaient pas digéré le forfait de dernière  minute de l'ainée Venus: elle devait affronter sa cadette Serena en demi-finale. Pendant sa finale contre la Belge Kim Clijsters, Serena avait dû faire face  à la bronca des spectateurs qui avaient pris fait et cause pour son adversaire.  Quand son père et entraîneur Richard était apparu en tribunes, les sifflets et  lazzi avaient redoublé.

Finale Halep/Jankovic

Depuis, les Williams évitaient soigneusement Indian Wells, devenu pourtant  l'un des tournois les plus prestigieux et mieux dotés du circuit. Jusqu'à cette année où Serena a remporté quatre matches de suite et  pouvaient viser un troisième titre après ses sacres en 1999 et 2001. Mais une inflammation de son genou droit en a décidé autrement. "Je n'étais pas nerveuse avant d'aller sur le central pour expliquer mon  forfait. Je crois que les gens ont compris et c'était vraiment une belle  expérience, une victoire aussi pour moi et beaucoup d'autres gens, de revenir  ici", a-t-elle insisté. "Ce tournoi est si important, c'est ici que j'ai gagné mon premier match  sur le circuit WTA, c'est ici que j'ai gagné mon premier tournoi" en 1999 à 17  ans, a rappelé l'Américaine aux 19 titres majeurs.

En attendant l'édition 2016, Williams, 33 ans, doit décider si elle  participera au prochain rendez-vous du circuit, à Miami du 24 mars au 5 avril. "J'ai besoin de temps, ce n'est pas une question de semaines, mais de  jours. Les médecins m'ont dit que cette inflammation allait vite se résorber",  a-t-elle précisé. Le titre reviendra dimanche à la Roumaine Simona Halep, N.3 mondiale ou à  Jelena Jankovic. L'ancienne N.1 mondiale serbe, désormais 21e au classement WTA, a battu  l'Allemande Sabine Lisicki 3-6, 6-3, 6-1. "Pour moi aussi, c'est une surprise de me retrouver en finale, je boitais  encore trois jours avant le début du tournoi", a souligné Jankovic, sacrée à  Indian Wells en 2010.

AFP