Serena Williams a la niaque
L'une des principales forces de Serena Williams est bel et bien sa rage de vaincre et son mental d'acier. | ROSLAN RAHMAN / AFP

Serena Williams, 33 ans et des envies de Grand Chelem

Publié le , modifié le

A 33 ans, Serena Williams n’en finit plus d’engranger les titres et n'est toujours pas rassasiée. Au terme d’une saison assez compliquée, elle ne compte pas s'arrêter avant d’avoir battu le record de victoires en Grand Chelem, détenu jusqu’ici par Steffi Graff (22 titres).

Ce dimanche, Serena Williams est rentrée un peu plus dans l’histoire en remportant son troisième Masters d’affilée, aux dépens de Simona Halep (6-3, 6-0). Et le cinquième de sa carrière, après ceux remportés en 2002, 2009, 2012 et 2013. Après avoir souffert en phase de poules, l’Américaine a su se remotiver pour triompher une nouvelle fois, au mental. Cette nouvelle victoire vient rejoindre au palmarès 18 Grands Chelems et la bagatelle de 64 titres obtenus en 16 ans de carrière. A 33 ans, voilà la n°1 mondiale actuelle au même niveau que Chris Evert et Martina Navratilova, qui comptent elles aussi 18 victoires en Grand Chelem. Reste à rattraper l’Allemande Steffi Graf, qui en est à 22.

A l’âge où nombre de ses concurrentes directes arrêtent leur carrière, la cadette des sœurs Williams compte bien continuer le tennis aussi longtemps que possible. C’est en tout cas ce qu’elle espérait au lendemain de sa victoire à l’US Open, en septembre dernier : «L'année prochaine, je veux être présente sur toute la saison. J'adore ce sport, je veux juste continuer  à jouer et à gagner des titres, c'est ma motivation, ma joie ». Avec près de 97 semaines consécutives avec le statut de n°1 mondiale, Serena Williams se rapproche de Chris Evert (113 semaines de suite), Martina Navratilova (156), et Steffi Graf (186).

"Je ne vois pas ce qui pourrait l'empêcher d'égaler Steffi », estime Chris  Evert, sept victoires consécutives à Rolland-Garros, "elle perçoit  désormais la dimension historique de ce qu'elle accomplit, ce qui n'était pas  le cas à ses débuts". Pour son entraîneur, Patrick Mouratoglou, "La prochaine étape, c'est l'Open d'Australie. L'objectif est d'avancer et d'en gagner autant qu'elle peut en gagner.  Si c'est 19 ou 25 Grands Chelems, peu importe, l'objectif est qu’elle finisse sa carrière en se disant qu'elle est allée au bout".

Car à 33 ans, Serena Williams est plus proche de la fin que du début de sa carrière, commencée en 1998. Quinze ans se sont écoulés entre son premier et dernier titre de Grand Chelem (US Open, en 1999 et 2014), un vrai record. C’est également la plus vieille joueuse n°1 mondiale. Si elle souhaite un jour battre Steffi Graf, la protégée de Patrick Mouratoglou ne va pas devoir traîner en route : celle qui détient le record de la plus vieille joueuse n°1 mondiale est déjà une exception. Steffi Graf a arrêté sa carrière à l’âge de 30 ans mais elle est encore dans les temps de parcours de Chris Evert  (dernier titre de Grand Chelem à l'âge de 32 ans) et de Martina Navratilova (34 ans).

La course est lancée, et si son corps commence à la trahir, Serena Williams pourra toujours compter sur son mental d’acier, qui lui a encore permis, ce dimanche, de se rapprocher des plus grandes championnes de l’histoire.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou