Serena Williams
Serena Williams, future numéro 1 à la WTA | AFP - KARIM JAAFAR

Serena rejoint Azarenka en finale de Doha

Publié le , modifié le

Serena Williams s'est qualifiée facilement pour la finale du tournoi de Doha aux dépens de Maria Sharapova 6-3, 6-2. En finale, elle retrouvera sa future dauphine au classement WTA, Victoria Azarenka, qui a disposé sans forcer d'Agnieszka Radwanska.

Serena Williams a retrouvé de sa superbe à Doha. Très diminuée à l'Open d'Australie (cheville), où elle avait été éliminée en quarts de finale, la championne américaine apparaît bien plus à l'aise au Qatar. Ses adversaires peuvent en témoigner. Numéro 3 mondiale, Maria Sharapova n'a pas pesé lourd face à la cadette des Williams. Un score sans appel : 6-3, 6-2. Tout va donc bien pour Serena dans les émirats. Assurée de redevenir numéro 1 mondiale dès lundi grâce à sa victoire en quarts sur Petra Kvitova, Serena retrouvera en finale sa future dauphine, Victoria Azarenka.

Dans l'après midi, la Biélarusse avait validé son ticket sans problème face à Agnieszka Radwanska 6-3, 6-3. La Polonaise a une fois de plus payé son manque de puissance dans ce type de confrontation pour espérer rivaliser au score. C'est déjà la deuxième finale de la saison pour Azarenka, qui a remporté en janvier l'Open d'Australie, le deuxième Grand Chelem de sa carrière et qui continue à surfer sur sa vague de succès.

11-1 pour Serena

La finale entre les deux femmes est le match que tout le monde attendait depuis le début du tournoi, tant ces championnes dominent leur discipline actuellement. Leur duel également sera l'occasion d'une passation de pouvoir symbolique. En effet, Serena Williams deviendra lundi la nouvelle numéro 1 mondiale, au détriment de sa rivale de 23 ans. Gageons que l'Américaine, de neuf ans plus âgée que son adversaire, aura à coeur de confirmer ce passage de témoin par une victoire. La femme aux quinze Majeurs vise un 48e titre en carrière, le premier depuis le Masters d'Istanbul en fin de saison dernière.

Si ce match au sommet promet des étincelles, son issue, elle, semble plus prévisible. En effet, en 12 confrontations, Azarenka n'est parvenu à s'imposer qu'une seule fois. C'était en 2009, à Miami. Hormis cette "anomalie", la protégée de Sam Sumyk a toujours subi la loi de Serena. Leur premier affrontement de 2013 dérogera-t-il à la règle ?

Simple dames (demi-finales):

Victoria Azarenka (BLR/N.1) bat Agnieszka Radwanska (POL/N.4) 6-3, 6-3
Serena Williams (USA/N.2) bat Maria Sharapova (RUS/N.3) 6-3, 6-2