Agnieszka  Radwanska
Agnieszka Radwanska | AFP

Radwanska remporte le Masters

Publié le , modifié le

La Polonaise Agnieszka Radwanska, 26 ans, N.6 mondiale, a remporté le premier grand titre de sa carrière en battant la Tchèque Petra Kvitova (N.5) 6-2, 4-6, 6-3 en finale du Masters, dimanche à Singapour. Elle est la première joueuse depuis la Française Amélie Mauresmo en 2005 à gagner le rendez-vous de fin d'année réunissant les huit meilleures joueuses de la saison sans compter de titre du Grand Chelem à son palmarès.

"C'est le plus grand jour de ma vie", a réagi la Polonaise, qui s'était inclinée lors de son unique finale en Grand Chelem, à Wimbledon en 2012, contre Serena Williams. La reine du circuit, victorieuse cette saison de l'Open d'Australie, Roland-Garros et Wimbledon, était d'ailleurs la grande absente à Singapour, où elle était triple tenante du titre.

Radwanska, qui va s'installer lundi au 5e rang mondial, juste devant Kvitova, a su surfer sur sa belle forme du moment pour obtenir la victoire la plus prestigieuse de sa carrière. Après une saison en demi-teinte éclairée par une demi-finale à Londres mais  marquée par des éliminations précoces à Roland-Garros (1er tour) et l'US Open  (3e tour), la Polonaise a inversé la tendance ces dernières semaines. Elle a remporté ses deux premiers tournois de la saison, à Tokyo fin septembre, puis Tianjin mi-octobre, et obtenu ainsi in extremis son billet pour le Masters, qu'elle avait d'ailleurs mal débuté en s'inclinant deux fois en poule, contre Sharapova  et Flavia Pennetta (N.8), avant de dominer Simona Halep (N.2) puis, en demi-finales, Garbine Muguruza (N.3).

Trop de fautes pour Kvitova

Face à Kvitova, qui avait fait tomber Maria Sharapova (N.4) la veille, Radwanska a maîtrisé la première partie de la rencontre, en ne commettant quasiment pas de fautes, tout en jouant long et en s'appuyant sur sa qualité de déplacement.  La Tchèque, titrée deux fois à Wimbledon (2011, 2014) et déjà victorieuse du Masters il y a quatre ans, a elle enchaîné les fautes directes pendant près d'un set et demi (30 contre 1 seule pour Radwanska après deux sets), le temps pour son adversaire de mener 6-2, 3-1 grâce à des breaks réalisés d'entrée dans chaque manche. Kvitova a alors fini par retrouver de la précision dans ses frappes et s'est efforcée d'écourter l'échange en venant conclure au filet, avec une belle réussite (11/13 dans le 2e set). Une stratégie qui lui a permis d'égaliser à une manche partout. Et même de s'échapper (2-0) dans le set décisif. Moins habituée des grands rendez-vous, Radwanska ne s'avouait toutefois pas vaincue, recollait et avait finalement le dernier mot après 2 h 05 min de jeu, devenant la première joueuse à remporter le Masters - son 17e titre - en n'ayant gagné que trois matchs durant le tournoi.

Christian Grégoire