Naomi Osaka

Naomi Osaka est devenue l'athlète féminine la mieux rémunérée de l'histoire, d'après Forbes

Publié le , modifié le

D'après le magazine Forbes, Naomi Osaka est devenue l'athlète féminine la mieux rémunérée de l'histoire en empochant 37.4 millions de dollars sur les douze derniers mois.

Passée de la première place mondiale au dixième rang WTA lors des 12 derniers mois, Naomi Osaka a déçu. Mais la Japonaise de 22 ans reste un phénomène du tennis féminin. D'après le magazine américain Forbes, Osaka est devenue l'athlète féminine la mieux rémunérée de l'histoire en touchant 37.4 millions de dollars sur "les douze derniers mois", soit 1.4 million de plus que Serena Williams, deuxième femme du classement 2020 des athlètes les mieux payés.

Une cible parfaite pour les sponsors

Les 37.4 millions de dollars comprend les gains de prize money et les "avenants". Elle détrône Maria Sharapova, qui avait établi la précédente marque en 2015 avec un total de 29.7 millions de dollars. Forbes précise que Naomi Osaka se classe 29e de son Top 100 des athlètes les mieux rémunérés dont la publication est prévue la semaine prochaine. C'est la première fois que deux femmes sont présentes dans le top 100 depuis 2016.

à voir aussi Tennis : L'ATP et la WTA repoussent le début de saison à août, 12 tournois annulés Tennis : L'ATP et la WTA repoussent le début de saison à août, 12 tournois annulés

L'image de la joueuse de 22 ans,  d'une joueuse cool à l'avenir radieux, aussi japonaise qu'américaine, lui a permis d'attirer un grand nombre de sponsors et de contrats juteux. La tenue initiale des Jeux olympiques à Tokyo en 2020 a permis d'en grossir la liste en se rapprochant des sponsors olympiques comme Procter & Gamble, All Nippon Airways et Nissin. Tout ça s'est ajouté à une liste déjà longue, comprenant, entre autres, Nissan, Shiseido ou Yonex. Mais la principale source de revenus reste Nike, qui a remporté une guerre d'enchères avec Adidas. L'année passée, Osaka a touché 10 millions d'euros de la marque à la virgule et son contrat court jusqu'en 2025.