Kristina Mladenovic
Kristina Mladenovic déçue | ROB CARR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Mladenovic encore un peu courte

Publié le , modifié le

Le beau parcours de Kristina Mladenovic à l'US.Open s'est arrêté mardi en quarts de finale. La jeune Française a fait plus que résister, mais elle s'est finalement inclinée face à une joueuse plus expérimentée, l'Italienne Roberta Vinci, victorieuse en trois sets 6-3, 5-7, 6-4. Mladenovic peut regretter d'avoir laissé passer des occasions à des moments clés de la partie car elle n'était pas si loin de pouvoir entrer dans le dernier carré.

Mladenovic disputait à 22 ans son premier quart de finale dans un tournoi du Grand Chelem. Dans une rencontre techniquement moyenne, où les deux joueuses ont commis leur lot de fautes directes, la Française n'a pas su convertir les possibilités qui lui étaient offertes de mettre la pression sur son adversaire. Si elle a logiquement perdu le premier set dans lequel elle est mal entrée, Kristina Mladenovic a ensuite redressé la barre mais il lui a manqué en fin de match de la fraîcheur et de la maîtrise pour aller plus loin. Si elle a globalement dominé son adversaire et s'est ainsi procuré 15 balles de break, l'Italienne, 43e mondiale, a fait parler son expérience.

Mladenovic a également souffert de la chaleur (32°C) et a semblé au bord de la rupture, au lendemain d'un long match de double, tandis que Vinci n'a pas eu à disputer de match au 3e tour suite au forfait de la Canadienne Eugenie Bouchard. Cette fois-ci, l'Italienne a bataillé 2h32 pour écarter la jeune nordiste qui s'est accrochée jusqu'au bout en mettant toute sa puissance et en n'hésitant pas à prendre des risques. Mais les beaux coups qu'elle a pu réaliser n'ont pas compensé les quelques erreurs grossières qu'elle a faites, notamment des double-fautes à des instants importants. De son côté, sans être géniale, Vinci a eu le mérite d'être moins désordonnée et de prendre les points quand il le fallait. L'Italienne, âgée de 32 ans, sera opposée au prochain tour soit à Serena Williams, soit à Venus Williams, qui seront opposées en quarts de finale.

C'est une déception pour la Française qui n'a pas réussi à imiter Amélie Mauresmo, dernière Française à avoir atteint le dernier carré à Flushing Meadows en 2006. Malgré tout, l'US.Open reste un tournoi largement positif pour Mladenovic qui, grâce à son beau parcours, va faire son entrée la semaine prochaine dans le top 30 mondial et devenir N.1 française.

Christian Grégoire