Miami : Serena Williams a cravaché pour retrouver Suarez-Navarro en finale

Miami : Serena Williams a cravaché pour retrouver Suarez-Navarro en finale

Publié le , modifié le

L'Américaine Serena Williams s'est qualifiée pour la finale du tournoi de Miami en dominant difficilement la Roumaine Simona Halep en trois manches 6-2, 4-6, 7-5. La numéro 1 mondiale affrontera l'Espagnole Carla Suarez-Navarro qui a sorti l'Allemande Andrea Petkovic.

Et de dix pour Serena Williams. L'Américaine va disputer sa 10e finale à Miami cette année pour y tenter de décrocher son 8e titre et son 3e d'affilée. Mais la route jusqu'à la finale a été compliquée surtout en demie face à Simona Halep. L'Américaine de 33 ans a dû produire son  meilleur tennis pour venir à bout de la numéro 3 mondiale qui a déjà remporté trois titres en 2015, dont le récent tournoi d'Indian Wells. La Roumaine a donné du fil à retordre à Williams qui menait pourtant 6-4, 4-4 avant de perdre sa mise en jeu puis le 2e set sur un coup droit gagnant de son adversaire. Dans le dernier set, la double tenante du titre a pris dès le deuxième jeu le service de Halep, mais l'a perdu au moment de servir pour le match à 5-3. Elle a fini par s'imposer sur un jeu blanc après 2h08 de jeu. Williams a peut-être fait plus dur en écartant Halep puisqu'elle sera la grande favorite face à Carla Suarez-Navarro, tombeuse d'Andrea Petkovic. L'Espagnole a l'occasion de remporter le titre le plus important de  sa carrière.

Pas au meilleur niveau

L'Américaine va devoir toutefois se méfier d'une adversaire qui "joue très bien" selon elle. "il faudra que je joue encore un peu mieux que durant  cette demi-finale", a prévenu Williams qui a peu goûté son niveau de jeu affiché lors de sa demie-finale. "J'étais frustrée, car je faisais trop d'erreurs et ma première balle (de service) ne passait pas", a-t-elle expliqué.  "Je ne joue pas à mon meilleur niveau en ce moment, c'est frustrant, je suis une perfectionniste", a admis Williams. Heureusement, la fin lui a sourit et ce match a été "très sympa à jouer" a-t-elle conclu. Il ne reste qu'une seule marche à gravir pour la cadette des Williams.

Benoit Jourdain @BenJourd1