Mary Pierce : "Roland-Garros, le moment le plus fort que j'ai vécu sur un terrain"

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Mary Pierce

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Il y a 20 ans, Mary Pierce remportait Roland-Garros. Alors qu'elle aurait dû prendre place sur la terrasse France Télévisions de Roland-Garros, la joueuse française est toujours en Floride, chez elle. C'est de là qu'elle était l'invitée de Fabien Lévêque, pour Tout le sport.

Normalement vous devriez être sur la terrasse de Roland Garros en ce moment...
Mary Pierce : "Absolument, mais du coup je suis dans mon appartement en Floride."

Il y a vingt ans, vous remportiez Roland Garros...
MP : "C'est incroyable, je n'arrive toujours pas à y croire ! On se sent vraiment au top of the world. On est au-dessus de tout, c'est la meilleure sensation possible. C'est le moment le plus fort que j'ai vécu sur un terrain de tennis."

Saviez-vous que c'était votre jour ?
MP : "Non, mais je sentais que c'était l'année où j'allais remporter Roland Garros. Une petite voix me disait que peut-être, c'était cette année."

Racontez-nous votre geste incroyable en quarts de finale.
MP : "C'est le coup de ma carrière ! Je n'ai pas réfléchi, c'était un réflexe. Je saute pour taper la balle qui était au dessus de moi. Mais c'est un miracle que la balle soit rentrée et que je gagne le point en plus ! En revoyant les images, je m'impressionne moi-même ! J'avais oublié que je sautais aussi haut."

Pourquoi aucune française ne vous a succédé en remportant Roland Garros ?
MP : "Je ne sais pas quel est le problème. Il faut avoir les capacités pour battre les meilleures, être bonne sur terre battue, rester solide mentalement et émotionnellement sur 15 jours."

Malgré la victoire en Fed Cup que manque-t-il à Caroline Garcia ou Kristina Mladenovic ?
MP : "C'est complètement différent lorsqu'on joue en Fed Cup ou à Roland-Garros. Kristina Mladenovic a montré qu'elle pouvait battre les meilleures, mais pas assez régulièrement et Caroline Garcia doit mieux gérer ses émotions."

Quel est le mot de la fin ?
MP : "Soyez patients, je sais que ce n'est pas facile, j'espère que l'on va retrouver des moments forts à Roland Garros. Restez en sécurité et en bonne santé."

France tv sport francetvsport