Maria Sharapova suspendue pour dopage mais sélectionnée pour les JO 2016

Maria Sharapova suspendue pour dopage mais sélectionnée pour les JO 2016

Publié le , modifié le

Provisoirement suspendue en mars dernier pour dopage après avoir été contrôlée positive au meldonium, la Russe Maria Sharapova a finalement obtenu une place dans la délégation russe qui se rendra en août prochain aux JO de Rio. Une nouvelle, rendue plublique, ce jeudi, par Chamil Tarpischev, le président de la Fédération russe de tennis, qui a de quoi surprendre.

Etre suspendue pour dopage et faire partie d'une délégation olympique. Cherchez l'erreur. Manifestement pour Chamil Tarpischev, le président de la Fédération russe de tennis, cela n'est pas contradictoire puisqu'il a annoncé, ce jeudi, que Maria Sharapova a été intégrée à la sélection olympique russe de tennis. 

Ces derniers mois, de nombreux sportifs russes ont été contrôlés positifs au meldonium.  Cette substance fait partie de la famille des modulateurs hormonaux et métaboliques et est utilisée pour soigner les angines et les cardiopathies. A son sujet, l'Agence mondiale antidopage (AMA) affirme qu'il est impossible de savoir combien de temps elle reste dans l'organisme. C'est ainsi qu'elle a justifié le fait de lever les suspensions prononcée à l'encontre de la plupart des sportifs russes contrôlés positifs. 

Sous les feux des projecteurs depuis plusieurs mois, rappelons que le sport russe a aussi été touché par l'affaire du contrôle des échantillons B des JO de Pékin. Après le ré-examens de 454 échantillons portant sur des athlètes qui pourraient participer aux prochains JO. Résultat : 14 athlètes russes, dont la championne olympique de la hauteur Anna Chicherova, figurent parmi les 31 sportifs des JO de Pékin contrôlés positifs a posteriori. "Tous ces athlètes qui ont enfreint les règles antidopage ne seront pas autorisés à participer aux Jeux Olympiques de Rio 2016", avait alors précisé le CIO. 

Une mesure qui ne vaut apparemment pas pour  Maria Sharapova qui, aux côtés de Svetlana Kuznetsova, Anastasia Pavlyuchenkova et Ekaterina Makarova, sera donc bien présente à Rio. 

Isabelle Trancoën