Simona Halep
Simona Halep | AFP

Halep vient à bout de Mladenovic à Madrid

Publié le , modifié le

La Roumaine Simona Halep a remporté le tournoi de Madrid en venant à bout de la Française Kristina Mladenovic 7-5, 6-7 (5), 6-2 au bout de 2h44 d'une grande finale. Halep conserve ainsi son titre et remonte à la quatrième place mondiale, Mladenovic accédant au 14e rang. "Kiki" perd sa troisième finale cette année après ses échecs à Acapulco et Stutgart et doit donc pour l'instant se contenter de son titre à Saint-Pétersbourg.

De son côté, l'ex-N.2 mondiale soulève le 15e trophée de sa carrière, son premier depuis huit mois. Il récompense sa montée en puissance au fil de la semaine. La native de Constanta, 25 ans, avait écarté sans forcer l'Américaine Coco Vandeweghe (6-1, 6-1) puis la Lettonne Anastasija (6-2, 6-3), pour se hisser en finale. Mais samedi, il lui a fallu hausser son niveau de jeu. Car Mladenovic est en pleine confiance et réalise à 23 ans la meilleure saison de sa carrière, auréolée de son premier trophée sur le grand circuit début février à Saint-Pétersbourg.

Halep en route vers Roland-Garros

C'était sa quatrième finale cette saison, la première dans ce type de tournoi, situé juste derrière les quatre levées du Grand Chelem et le Masters. Un succès contre Halep l'aurait hissée au sommet de la "Race", le classement qui compte en fin de saison. Si elle maintient ce niveau la semaine prochaine à Rome, Halep sera une prétendante crédible au titre à Roland-Garros (28 mai - 11 juin), disputé cette saison sans l'Américaine Serena Williams, enceinte, et peut-être sans la Russe Maria Sharapova pas certaine d'obtenir une invitation de la Fédération française. La Roumaine avait d'ailleurs atteint la finale des Internationaux de France en 2014.

"Forcément déçue mais honnêtement, c'était tellement un combat, je ne sais pas trop où j'en suis", a expliqué Mladenovic. "On doit être toutes les deux assez secouées parce que ce qu'on est arrivées à produire, en sachant que c'est le dernier match d'un gros tournoi. C'est dur d'être la finaliste d'un combat comme ça, mais c'est la raison pour laquelle j'aime ce sport. Il faut savoir apprécier le moment même dans les défaites comme ça, a-t-elle conclu.

francetv sport @francetvsport