Marion Bartoli
Marion Bartoli | AFP - MATTHEW STOCKMAN

Bartoli retrouve l'envie

Publié le , modifié le

Après quelques semaines difficiles, Marion Bartoli s'est relancée en s'imposant avec autorité face à la Sud-Africaine Chanelle Scheepers (6-3, 6-3) au 2e tour du tournoi d'Indian Wells. La numéro 1 française en a profité pour annoncer avoir trouver non pas un, mais deux entraîneurs.

Elle n'avait plus d'entraîneur depuis un mois. En voilà deux ! En marge de sa victoire au deuxième tour d'Indian Wells face la Sud-Africaine Chanelle Scheepers, Marion Bartoli a annoncé le début de sa collaboration avec deux entraîneurs : l'ancienne  joueuse tchèque Jana Novotna et une Polonaise méconnue, Iwona Kuczynska. "La décision a été prise après le tournoi de Dubaï (fin février). Il  fallait que je choisisse une structure (d'entraînement) car je ne pouvais pas  me contenter de rester seule avec les objectifs que je veux remplir, a déclaré l'Auvergnate de 28 ans. Cela fait seulement quatre jours qu'on a commencé. Pour l'instant tout se passe très bien. On s'entend bien et on s'entraîne dur."

Les deux femmes auront la lourde tache de succéder à Walter Bartoli, son entraîneur de père qui a été à ses côtés tout au long de sa carrière. "Elles (Novotna et Kuczynska) sont toutes les deux mon entraîneur et sont quasiment sur la même page, a ajouté Bartoli. Jana connaît bien sûr très bien le tennis, elle sait ce que c'est mentalement que d'être sur le court. Iwona, elle, a plus les exercices à faire faire, elle insiste plus sur la technique." Elle n'a d'ailleurs pas hésité à faire appel à la Tchèque pendant  son match en Californie contre Scheepers. "Nous avons une relation d'amies depuis très longtemps, a-t-elle ajouté. C'est important d'avoir une présence féminine à mes côtés, je suis très contente. Elles pensent toutes les deux que je peux gagner un Grand Chelem."

"Il me fallait une personnalité féminine"

Des deux entraîneurs, Jana Novotna est de loin la plus connue. La Tchèque de 44 ans, a remporté Wimbledon (1998), une médaille olympique (bronze en 1996) et a atteint le 2e rang mondial (1997) lors d'une carrière de douze ans (1987-1999) durant laquelle elle a enlevé 24 titres WTA en simple. Kuczynska, 52 ans, a aussi un passé de joueuse professionnelle mais infiniment plus modeste que Novotna. Elle a comptabilisé 25 victoires et 43  défaites sur les circuits WTA et ITF dans les années 80 et remporté un titre en double, avec Martina Navratilova, en 1988 à Filderstadt (Allemagne).

En plus d'Amélie Mauresmo, capitaine de Fed Cup et conseillère de Bartoli depuis le mois de février, c'est toute une structure féminine que la 11e joueuse mondiale est en train de mettre en place autour d'elle. "Il me fallait une personnalité féminine. Je ne me voyais pas retravailler avec un coach masculin. J'ai vécu trop de moments exceptionnels avec mon père, je ne pouvais pas avoir confiance en quelqu'un d'autre" (en un autre coach masculin, ndlr).

Grâce à leur soutien, Bartoli espère bien pouvoir garnir son palmarès d'un titre du Grand Chelem, elle qui avait touché du doigt ce rêve en finale de Wimbledon en 2007. En attendant d'atteindre de tels sommets, les trois femmes pourront faire leurs armes sur des tournois inférieurs et vérifier leur bonne entente. Au prochain tour, Bartoli, seule tête de série française dans le tableau WTA à Indian Wells, rencontrera la Russe Svetlana Kuznetsova pour une place en 8e de finale.

Tous les résultats de la 2e journée :

Sara Errani (ITA/N.6) bat Lourdes Dominguez Lino (ESP) 6-2, 3-6, 6-3
Sorana Cirstea (ROM/N.27) bat Anabel Medina Garrigues (ESP) 4-6, 6-3, 6-1
Maria Kirilenko (RUS/N.13) bat Christina McHale (USA) 4-6, 6-4, 6-1
Dominika Cibulkova (SVK/N.12) bat Simona Halep (ROM) 7-5, 7-6 (7/3)
Carla Suarez Navarro (ESP/N.25) bat Silvia Soler-Espinosa (ESP) 6-1, 6-1
Maria Sharapova (RUS/N.2) bat Francesca Schiavone (ITA) 6-1, 6-1
Marion Bartoli (FRA/N.9) bat Chanelle Scheepers (RSA) 6-3, 6-3
Svetlana Kuznetsova (RUS) bat Jelena Jankovic (SRB/N.18) 0-6, 6-2, 7-5
Agnieszka Radwanska (POL/N.3) bat Maria Sanchez (USA) 6-2, 6-1
Klara Zakopalova (CZE/N.19) bat Shahar Peer (ISR) 6-7 (2/7), 6-2, 6-3
Lara Arruabarrena (ESP) bat Varvara Lepchenko (USA/N.22) 6-1, 6-4
Mallory Burdette (USA) bat Tamira Paszek (AUT/N.23) 7/6 (7/0) 6-1