Simona Halep a remporté son premier titre à Wimbledon.
Simona Halep a remporté son premier titre à Wimbledon. | GLYN KIRK / AFP

Wimbledon : Simona Halep écrase Serena Williams en finale

Publié le , modifié le

Face à une Serena Willams hors-sujet, Simona Halep a remporté le tournoi de Wimbledon samedi en écrasant l'Américaine en deux sets en finale (6-2, 6-2 en 57 minutes). La Roumaine remporte son deuxième Grand Chelem après Roland-Garros en 2018. Serena Williams subit un troisième revers en finale de suite et devra patienter avant d'égaler les 24 Grand Chelems de Margaret Court.

Hors-sujet. Apathique. Méconnaissable. Elle chassait l'Histoire samedi, pour égaler les 24 titres de Grand Chelem de Margaret Court. Mais Serena Williams est passée totalement à côté de son sujet samedi, en finale de Wimbledon, balayée en moins d'une heure par une Simona Halep conquérante (6-2, 6-2 en 57 minutes). 

Halep a écœuré Serena 

Déjà battue par Angélique Kerber au même endroit il y un an, Serena Williams a cette fois rendu une copie indigne de sa légende et de son palmarès. L'Américaine a perdu les quatre premiers jeux du match - dont son service d'entrée -, prise à la gorge par Halep. La Roumaine, exceptionnelle dans sa couverture de terrain, a dégoûté Serena Williams en 27 minutes dans le premier set. Deux petites fautes directes (contre 10 pour Williams), 100 % de balles de break converties. Une était prête pour le combat, pas l'autre.

La seule confrontation réelle a eu lieu en début de deuxième set, quand l'Américaine s'est montrée plus agressive. Sa puissance temporairement retrouvée, elle a pu bousculer la Roumaine quelques jeux. Mais breakée à 3-2, Williams a alors accumulé les fautes directes pour céder sur le même score et clore une finale express en 56 minutes.

"Elle a vraiment joué incroyablement bien. Quand une joueuse joue aussi bien, il faut lui lever son chapeau et dire bravo. Je dois continuer d'essayer, de me battre et d'apprécier ce sport", a déclaré Serena Williams sur le court.

Le mérite en revient effectivement en premier lieu à Simona Halep. La Roumaine, dont le meilleur résultat à Londres avant cette année était une demi-finale en 2014, souffrait de la comparaison avec l'Américaine, septuple vainqueur de Wimbledon.

Première roumaine lauréate à Londres

Mais c'est elle qui a pris le match par le bon bout. Bien plus mobile, elle a facilement débordé Serena Williams tout en lui proposant une défense essuie-glace qui a fini par désespérer l'Américaine. Après son sacre à Roland-Garros en 2018, elle remporte son deuxième titre du Grand Chelem et devient la première Roumaine à inscrire son nom au All-England Club. Elle sera lundi 4e mondiale.

"C'est le meilleur match que j'ai jamais joué. J'ai travaillé très dur pour ce moment. C'est super", a-t-elle assuré. "J'avais mal au ventre avant de rentrer sur court mais je sais qu'il n'y a pas de temps pour les émotions avant le match".

Williams, un record qui se fait attendre

Pour Serena Williams, c'est une nouvelle occasion manquée. La troisième en finale, après Wimbledon et l'US Open 2018. A 37 ans, elle avait surpris tout le monde en ralliant à nouveau la finale sans aucun match de préparation sur gazon. Mais encore une fois, elle a buté en finale et devra patienter pour égaler Margaret Court et ses 24 titres de Grand Chelem. 

Surtout, l'Américaine a semblé hors-sujet dès le départ, débordée dans l'échange et passive sur les moments décisifs comme les balles de break. Son retour au plus haut niveau sur cette quinzaine doit rappeler qu'il ne faut jamais la sous-estimer. Mais aussi qu'en finale, elle n'est plus la reine.