Wimbledon - Raonic sort Federer et s'offre une première finale de Grand Chelem

Wimbledon - Raonic sort Federer et s'offre une première finale de Grand Chelem

Publié le , modifié le

Pas de 11e finale à Wimbledon pour Roger Federer. Qualifié dans le dernier carré après un match interminable face à Marin Cilic, le Suisse a finalement craqué en demi-finale face à Milos Raonic (6-3, 6-7, 4-6, 7-5, 6-3). Le Canadien s'offre une première finale de Grand Chelem et affrontera le vainqueur de l'autre demi-finale entre Andy Murray et Tomas Berdych.

Le roi Federer est tombé ! Sur le gazon londonien qu’il connaît par cœur, la légende pouvait botter Pete Sampras et William Renshaw de la première marche du podium et devenir le joueur le plus titré à Wimbledon avec huit titres. Milos Raonic en a décidé autrement. Le Canadien, sorti au même stade de la compétition il y a deux ans par le même Federer, a pris sa revanche avec un combat en cinq sets (6-3, 6-7, 4-6, 7-5, 6-3) et 3h30 de jeu pour s’offrir une première finale de Grand Chelem. Il affrontera dimanche le vainqueur de la demi-finale entre Andy Murray et Tomas Berdych.

Première défaite en demi-finale à Wimbledon pour Federer

Il avait déjà paru emprunté, pas dans son assiette en quart de finale face à Marin Cilic. Cet après-midi sur le court central de Wimbledon, Roger Federer a semblé vouloir rejouer la même partition, lui qui était invaincu en dix demies à Wimbledon. Pris par les coups puissants et les services supersoniques de Milos Raonic, le Suisse n’arrive pas à lancer la machine et cède le premier set au bout de 34 petites minutes de jeu. Porté par le public londonien, Federer finit par mettre les bouchées doubles et remonte son retard au bout du tie-break avant de profiter de la baisse de régime du Canadien pour s’adjuger la troisième manche et mener deux sets à un.

Au bord du précipice et n’ayant plus rien à perdre, Raonic a su se montrer opportuniste en profitant de retours gagnants monstrueux dans le quatrième set pour inverser la tendance. Tendu et plus serré que jamais, le cinquième set tourne finalement rapidement à la faveur du Canadien. Héroïque en quart de finale face à Marin Cilic où il a sauvé trois balles de match avant de s’imposer, Roger Federer ne semble plus, à bientôt 35 ans, avoir les cannes pour enchaîner deux matches en cinq sets en deux jours. Le Suisse finit par craquer et laisse Raonic s’envoler vers sa première finale de Grand Chelem. Après avoir fait tomber la légende, le Canadien pourrait lui aussi bien y entrer en devenant le premier joueur né dans les années 90 à remporter un tournoi majeur.

Mathieu Aellen

Wimbledon